Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Coronavirus : le Diamond Princess (Carnival) bloqué au Japon, un cas avéré

Les autorités japonaises vérifient l’état de santé de près de 4 000 passagers placés en quarantaine après la découverte d’un cas avéré parmi l’un des passagers ayant débarqué à Hong Kong quelques jours plus tôt.

Après le Costa Smeralda, c’est un autre paquebot du groupe Carnival, le Diamond Princess, qui est placé en quarantaine. Le navire de la compagnie Princess Cruises est retenu dans le port de Yokohama (Japon), près de Tokyo, le temps que les autorités sanitaires japonaises contrôlent l’état de santé des quelques 3 711 passagers à bord.

La mesure de quarantaine a été décidée par le Japon après la découverte d’un cas avéré de coronavirus chez un passager âgé de 80 ans ayant débarqué à Hong Kong le 25 janvier. Ce mardi, la télévision japonaise montrait des images de plusieurs officiers de quarantaine montant à bord du navire pour vérifier l’état de santé des 2 666 passagers et 1 045 membres d’équipage.

Une vingtaine de cas au Japon

Le navire avait déjà été placé en quarantaine samedi à Naha, sur l’île méridionale japonaise d’Okinawa. Mais une seconde quarantaine a été organisée après la découverte du coronavirus chez l’octogénaire débarqué à Hong Kong. Le pays a répertorié sur son territoire 20 cas de personnes infectées, dont quatre sans symptômes, selon les dernières données du ministère de la Santé.

Depuis samedi, le pays refuse l’entrée sur le territoire aux étrangers ayant récemment séjourné dans la province chinoise du Hubei, l’épicentre de l’épidémie, dans le centre de la Chine. Le Japon a également affrété trois avions jusqu’à présent pour rapatrier 565 de ses ressortissants de Wuhan, capitale du Hubei.

A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique