Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Enquête – 25 destinations à contre-courant pour 2020

Vos clients cherchent des destinations hors des sentiers battus ? La rédaction a créé pour vous un véritable abécédaire de pays insolites ou méconnus. À butiner sans modération, pour inspirer vos clients.

 

C’était auparavant une coquetterie, l’envie de ne pas faire « comme tout le monde ». D’autres motivations poussent désormais les voyageurs à s’aventurer hors des sentiers battus. En la matière, les études se suivent et se ressemblent : l’essor des destinations alternatives sera l’une des tendances marquantes de 2020.

D’après un sondage mené par Booking, au niveau mondial, 54 % des touristes souhaitent ainsi « jouer un rôle dans la réduction du tourisme de masse ». Les Français, eux, sont 67 % à prévoir un itinéraire hors des sentiers battus, et recherchent des activités moins connues afin d’éviter la foule (63 %). 54 % changent même de destination pour une alternative similaire, mais moins populaire, dans le même pays.

Toujours d’après cette étude, 60 % des voyageurs aimeraient carrément « avoir accès à un service (appli ou site internet) qui leur recommanderait des destinations où les communautés ont besoin de bénéficier d’une hausse du tourisme ». Voeux pieux ou réalité ? La réponse viendra peut-être des destinations elles-mêmes, toujours plus nombreuses à prendre des mesures pour mieux gérer l’afflux de touristes ainsi que ses conséquences sur l’environnement et la vie locale, ou à s’efforcer de rendre attractives des contrées encore peu visitées…

En attendant, c’est le monde à l’envers, et l’équation n’est pas simple pour les professionnels du voyage qui doivent dénicher de « nouveaux spots », méconnus, mais sachant inspirer confiance, « authentiques », mais avec des infrastructures acceptables, loin des foules mais pas trop difficiles à atteindre… Ainsi que le souligne l’étude de Booking, la question du transport sera au centre des préoccupations : à l’heure du « flygskam », 48 % des sondés se disent prêts à rallonger leur temps de trajet pour limiter leur impact environnemental et voici apparaître le « tagskryt » : la fierté de prendre le train.

D’autres court-circuitent le déplacement. Poursuivant son essor, la tendance au « Staycation », soit les petits breaks à deux pas de chez soi, fait le succès de plateformes dédiées créant par la même occasion un nouveau marché, local, pour les hôteliers. Qu’on se rassure, le voyage fait toujours (beaucoup) rêver. La requête « Récit de voyage » est même en hausse de 135 % sur le réseau Pinterest. Moins, mais mieux ? Une révolution à laquelle le voyage, qui s’est adapté à d’innombrables bouleversements depuis dix ans, ne saurait sans doute échapper.

Pour lire l’ensemble de cet article,
veuillez vous identifier avec votre compte si vous avez déjà un abonnement
à L’Echo Touristique OU abonnez-vous


Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique