Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Crise du coronavirus : 5 agences de voyages témoignent

Face à l’épidémie de coronavirus en Chine, certains voyageurs ont peur de séjourner en Asie, mais pas tous. Les pros s’efforcent de rassurer.

Anne-Sophie Lecarpentier, Perier Voyages à Lillebonne

« Je suis doublement impactée par le phénomène de l’épidémie, car j’organise à la mi-mars un voyage de 100 personnes à Carry le Rouet, dans le club Vacanciel où sont confinés actuellement les Français de Wuhan ! Nous avons eu plein d’appels de clients anxieux, mais nous avons fait un vrai travail de réassurance, et il n’y a aucune annulation. Cette psychose n’a rien de rationnel. Pour ce qui est des autres pays asiatiques, nous avons enregistré l’annulation de deux gros dossiers sur la Thaïlande, où quelques cas contaminés ont été recensés. Les clients devaient partir en février et ont préféré annuler, quitte à régler des frais d’annulation ».

Catherine Benattar-Korcia, Voyages Eurafrique à Aix-en-Provence

« Nos clients voyageurs d’affaires ont tous annulé leurs déplacements en Chine, quelle que soit la ville, sur ordre de leur entreprise, et pendant tout le mois de février. En matière de tourisme, nous sentons un attentisme de la part des clients. Ils ont peur de séjourner en Asie en général, et certains craignent même de se rendre à Dubaï, en raison de la présence de touristes chinois. C’est excessif ! Ce n’est pas la guerre ! On leur rappelle qu’en dehors de Chine, il n’y a qu’un seul mort du virus à ce jour. Mais c’est un fait que les réservations pour Pâques et pour l’été vont être retardées ».

Frédéric d’Hauthuille, Monde Authentique, à Paris

« Nous ne programmons pas la Chine, à part des stop-overs à Hong-Kong, qui sont confirmés. Notre clientèle est avertie, et il n’y a pas eu d’annulation sur les pays asiatiques. De toute façon, les compagnies d’assurance n’accordent pas de remboursement, et l’Organisation Mondiale de la Santé n’a pas interdit les voyages non plus. Mais il faut bien reconnaître que les ventes ont fortement ralenti sur le sud-est asiatique, on sent un attentisme de la part des clients. »

Monique Potin, Actuel Voyages à Fos-sur-Mer

« Il se trouve que j’ai visité le MSC Grandiosa vendredi à Marseille avec des clients. Ils ont été rassurés par les mesures de protection appliquées lors de l’embarquement. Pour ce qui est des voyages en Asie, je n’ai enregistré aucune annulation, et j’ai même vendu des séjours en famille en Thaïlande. Je conseille à mes clients de porter un masque dans l’avion et je leur dis que les autorités savent gérer ce type d’épidémie. En tant qu’élue, je fais un double travail de réassurance, et je rappelle que la grippe est plus dangereuse que le virus ».

Laurent Conseil, Les Voyages de Thybus à Paris

« Pour le moment, nous n’avons pas eu à déplorer d’annulation sur la Chine et en Asie en général. De toute façon, les réservations sur la Chine ont baissé depuis que les autorités demandent un visa avec des empreintes digitales, car cela complique le process. Les manifestations à Hong Kong ont freiné également les demandes. Franchement, mes clients ne paniquent pas. Ils savent que la grippe en France tue davantage que les virus inconnus ! ».

Propos recueillis par Catalina Cueto

 A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique