Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Compagnie des Alpes : Dominique Thillaud devient directeur général

La filiale de la Caisse des dépôts et consignations dissocie ainsi les fonctions de président du conseil d’administration et de directeur général.

Dans sa séance du 28 janvier 2021, le conseil d’administration de la Compagnie des Alpes (CDA) a acté la nomination de Dominique Thillaud, à compter du 1er juin 2021, au poste de directeur général. Une fonction auparavant occupée par Dominique Marcel, dont le mandat d’administrateur devrait être renouvelé le 25 mars prochain, lui octroyant ainsi la fonction de président directeur général jusqu’au 31 mai 2021.

« Postérieurement au 1er juin, il est envisagé que Dominique Marcel assure la présidence non-exécutive du conseil d’administration afin d’assurer une continuité dans le développement du groupe », indique l’entreprise dans un communiqué. Le dirigeant prend donc du recul, mais gardera un œil bienveillant et expérimenté sur les activités de la CDA. Dominique Thillaud sera épaulé par Loïc Bonhoure, actuellement directeur général adjoint en charge de la stratégie, du développement et des fusions-acquisitions, qui deviendra alors directeur général délégué. 

Des activités à l’arrêt

Dominique Thillaud, lui, a débuté sa carrière dans le conseil et en banque d’affaires avant de rejoindre le groupe SNCF. Il y a œuvré pendant 8 ans, à différents postes : responsable des investissements et du développement, directeur général de SNCF Participations, directeur de la stratégie du groupe SNCF. Depuis septembre 2012, il était président du directoire du groupe Aéroports de la Côte d’Azur, dont il a accompagné la transformation et le développement, tant en France qu’à l’international.

La Compagnie des Alpes, qui exploite des domaines skiables (La Plagne, Tignes, Val d’Isère, …) et des parcs de loisirs (Parc Astérix, Futuroscope, Walibi Rhône-Alpes, …) fait face à l’absence d’activités de ses différents corps de métier, tous à l’arrêt ou presque depuis le premier confinement en mars 2020.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique