Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Bourse : Airbnb fait une entrée en fanfare à Wall Street

Jeudi 10 décembre, Airbnb a fait ses premiers pas sur le marché boursier américain, au Nasdaq. Le titre a plus que doublé dans la journée.

[Article actualisé le 11/12/2020] Son symbole, c’est désormais « ABNB » à Wall Street. Airbnb a débarqué hier sur la plateforme boursière Nasdaq, avec un prix d’introduction de 68 dollars. Un montant relevé plusieurs fois face à l’appétit des investisseurs.

Une licorne

Le titre a terminé à plus du double, à 144,71 dollars (+113%). Airbnb est désormais valorisé à environ 100 milliards de dollars en Bourse selon Bloomberg -davantage qu’Expedia et Marriott réunis note le New York Times. Elle accède ainsi au statut de licorne. Ce démarrage en fanfare ravive les craintes d’une bulle spéculative. Airbnb était valorisé 30 milliards de dollars en 2016.

Le groupe californien a vendu 51,5 millions d’actions, ce qui lui a permis de récupérer 3,5 milliards de dollars d’argent frais. Il s’agit de la plus importante introduction en Bourse de l’année.

La Tour Nasdaq aujourd’hui. © LL

L’activité recule de 32% en 2020

La cérémonie d’ouverture a été retransmise en direct sur la tour du Nasdaq, à New York. L’entreprise a fait don d’une part de son espace publicitaire temporaire sur cette tour à Fridays for Future, l’organisation créée par Greta Thunberg en faveur de la lutte contre le changement climatique.

Cette année, le groupe souffre des conséquences de la crise sanitaire, même si la croissance des vacances et des séjours de proximité lui permettent de limiter la casse. Son chiffre d’affaires des neuf premiers mois de 2020 a reculé de 32% sur un an, à 2,5 milliards de dollars, d’après Nasdaq.com. Sa perte nette a plus que doublé pour atteindre près de 697 millions de dollars.

En 2020, Airbnb a dû lever en urgence 2 milliards de dollars, et licencier 25% de ses salariés.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique