Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Barcelone, une européenne convoitée

Les JO de 1992 ont donné un second souffle à la capitale catalane. Hôtels et boutiques branchées ont poussé dans la ville gothique, tandis que le littoral a muté en port animé et station balnéaire. Haut-lieu culturel, Mecque de la fête et centre d’affaires, Barcelone est aujourd’hui l’une des villes d’Europe les plus courues.

Que de chemin parcouru depuis la chute du dictateur Franco. Barcelone a pris a toute vitesse le train de l’Europe et de la mondialisation et, en 30 ans, la capitale de la Catalogne est passée du statut de ville atone à celui de poumon économique de tout un pays, avec un produit intérieur brut de 30 milliards d’euros !

Le tourisme, moteur de cette réussite fulgurante, est aujourd’hui décliné sur tous les tons. Culturel bien sûr, avec neuf édifices classés au Patrimoine mondial par l’Unesco, la plupart bâtis par Antonio Gaudi et qui valent à eux seuls le déplacement. Mais la ville abrite également un zoo, un aquarium parmi les plus grands du Vieux Continent, une cinquantaine de galeries d’art et musées, dont le dernier-né, CosmoCaixa, sur la science, a reçu le prix du meilleur musée européen en 2006.

Marques internationales, designers et stylistes branchés, Barcelone comble toutes les envies des férus de shopping au porte-monnaie fourni. Les épicuriens se régalent pour leur part de chocolats chauds (spécialité locale) ou de vins réputés, de spécialités catalanes ou cuisines du monde. Et pour les délicats, restent les 39 restaurants étoilés au Michelin.

Derrière le sublime béton gothique, c’est aussi la plage, avec 5 km de sable et de palmiers qui se transforment en station balnéaire dès le mois de mai. Sans oublier l’un des ports favoris des croisiéristes en Méditerranée (1,2 million en 2005), et plus si affinité…

Enfin, Barcelone, c’est la cité du business, qui s’est hissée au septième rang mondial en tourisme d’affaires. Revers de la médaille : avec une envolée des prix depuis l’euro et une flambée de l’immobilier (+150 % en 10 ans) qui laissent de plus en plus de jeunes sur le carreau, Barcelone risque toutefois de perdre son plus beau titre : reine de la fiesta populaire. Ce serait dommage…

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique