Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Marsans-Transtours renonce à l’Espagne

Marsans-Transtours va jusqu’au bout de son modèle industriel en supprimant son offre week-ends et à la carte y compris en Europe de l’Est et en renonçant à sa brochure Espagne. En se recentrant ainsi sur ses produits packagés, le TO en profite pour adapt


C’est la rentabilité qui prime et, en la matière, les actionnaires sont de plus en plus exigeants. De quoi pousser Marsans/Transtours à accélérer sa réflexion, comme d’autres voyagistes avant lui, sur la pertinence d’une offre week-ends et à la carte. Le TO a présenté la semaine dernière à ses salariés un plan d’adaptation de l’entreprise s’appuyant sur des départs volontaires (une vingtaine serait souhaitée) et allant de pair avec quelques coupes franches dans la production. Les week-ends et courts séjours, trop peu rémunérateurs mais gourmands en temps et énergie, sont logiquement supprimés. Nous nous recentrons sur notre offre packagée, explique Bruno Gallois, directeur général et anticipons sur des évolutions qui, à terme, nous condamneraient de toutes les façons à faire ces choix. Toute l’offre de courts-séjours en Europe centrale est donc rayée du sommaire (à l’exception de ceux proposés en Russie) mais les circuits sont bien-sûr conservés.

De même, l’Espagne qui se vendait chez Marsans quasi uniquement  à la carte fait les frais de cette logique industrielle. La brochure est purement et simplement supprimée. Pour toutes les demandes, nous renverrons les agences vers Mundicolor, qui fait partie du même groupe espagnol que nous. Ce qui ne veut pas dire que Marsans ne reprendra pas en 2007-2008 une programmation Espagne mais celle-ci sera alors automatisée et selon le principe de nos destinations phares, avec affrètements et stocks. Le TO qui a relancé cet automne son site BtoB (déjà 15% des ventes) table en 2007 sur un chiffre d’affaires logiquement en baisse mais avec une rentabilité et des marges améliorées.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique