Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Bagage cabine payant : l’Antitrust italien va poursuivre Ryanair et Wizz Air

L’autorité de la concurrence italienne entame des poursuites à l’encontre de Ryanair et Wizz Air pour ne pas avoir suspendu leur nouvelle politique controversée de bagage cabine payant.

L’Antitrust italien hausse le ton au sujet de la politique de bagage cabine payant : l’autorité garante de la concurrence « a décidé d’entamer des procédures pour non-respect » de son injonction à l’encontre des compagnies irlandaise Ryanair et hongroise Wizz Air, datant de la semaine dernière, seon un communiqué.

L’Antitrust avait demandé aux deux transporteurs à bas coût de suspendre leur nouvelle politique de bagage cabine payant. « La demande d’un supplément pour un élément essentiel du contrat du transport aérien, le bagage à main, fournit une fausse représentation du prix réel du billet et nuit à la comparaison des tarifs avec les autres compagnies, induisant le consommateur en erreur », a expliqué l’Antitrust le 31 octobre.

Des recettes supplémentaires

Ryanair et Wizz Air ont décidé de n’autoriser gratuitement qu’un petit sac pouvant être placé sous le siège, ce qui a conduit d’abord les associations de consommateurs à s’emparer de l’affaire, puis l’Antitrust.

Une association de consommateurs espagnole, Facua, a protesté de la même manière en août auprès des autorités de son pays.

Ryanair avait annoncé cette mesure le 24 août, en expliquant vouloir réduire les retards à l’embarquement. Tout comme Wizz Air, elle l’applique depuis le 1er novembre. Cette politique peut générer des recettes supplémentaires et réduire les coûts liés au carburant, des éléments cruciaux dans le modèle économique d’une compagnie aérienne à bas coût.

A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique