Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France solide sur ses bases de province

La compagnie avance sur son projet d’installation de bases en province pour contrer les low cost, avec l’objectif de 4 à 5 millions de passagers supplémentaires par an.

Le projet bases de province d’Air France a été présenté début avril en comité central d’entreprise. Un point d’étape qui a permis d’en apprendre un peu plus sur la stratégie de la compagnie, qui compte ainsi mieux contrer la concurrence des low cost en augmentant l’offre de vols à tarifs bon marché au départ de Marseille, Nice, Toulouse et Bordeaux.

54 NOUVELLES ROUTES AÉRIENNES

Selon le journal La Tribune, qui cite des sources syndicales, cela devrait permettre à Air France de drainer quatre à cinq millions de passagers supplémentaires par an, pour un gain de chiffre d’affaires estimé entre 200 et 400 ME. 54 nouvelles routes aériennes, vers l’Italie, l’Espagne, la Grèce, voire la Turquie, mais aussi vers les pays nordiques seraient ouvertes. « Les chiffres évoqués sont des hypothèses qui seront à ajuster une fois que les négociations auront défini tous les éléments », a commenté la compagnie. Air France a initié à l’automne dernier ce projet de bases en province afin d’augmenter la productivité et d’abaisser ses coûts d’environ 15 %. Reste désormais à convaincre l’ensemble des personnels – toutes professions confondues – de l’accepter, ainsi que les changements qu’il implique. Estimée à 25 %, la hausse de la productivité des pilotes doit faire l’objet de discussions salariales avec la direction. Selon Pierre-Henri Gourgeon, le directeur général de la compagnie, « les négociations se sont engagées de façon active, dans un climat studieux et constructif ». S’il semble désormais acté que la première base n’ouvrira pas comme prévu en juin, le report ne serait que d’un ou deux mois. Un référendum sur le texte final est prévu fin mai-début juin auprès des pilotes qui s’étaient déclarés, en mars, à 77 % favorables.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique