Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air Caraïbes dédouble ses vols sur Saint-Martin et Port-au-Prince

La bonne reprise sur Haïti et les résultats prometteurs sur Saint-Martin poussent la compagnie à proposer des liaisons directes sur ces destinations. Elle ouvre aussi Cayenne-Macapa.

Après une année jugée « exceptionnelle » par Marc Rochet, président du directoire d’Air Caraïbes, 2010 sera marquée pour la compagnie par la consolidation. Les avanies de l’année (tremblement de terre, éruption, épidémies, etc.) l’ont poussée à viser la stabilité, en trafic comme en chiffre d’affaires, pour l’exercice 2010-2011. Après sept mois, le pari est tenu, puisqu’il affiche une progression de 7 % sur son réseau régional et un petit 1,7 % sur le transatlantique, qui assure 80 % de ses revenus. Dans ce contexte, les projets de développement ne sont pas stoppés. Le transporteur va ainsi dédoubler ses vols sur Saint-Martin et Port-au-Prince, à partir du 15 novembre. « Sur la capitale haïtienne nous nous sommes posé la question de la pérennité de la desserte après le séisme, mais le trafic est bien reparti. Nous avons donc décidé de changer de stratégie », explique Marc Rochet.

POURSUIVRE PLUS AU SUD

Deux vols directs sans escale seront opérés par semaine (lundi et mercredi). Sur Saint-Martin, Air Caraïbes prévoit aussi deux liaisons directes sans escale (mardi et samedi). « Notre part de marché sur cette île est estimée à 15 % », précise le président du directoire. Enfin, le succès de la ligne Paris-Cayenne ne se dément pas. La compagnie va donc poursuivre plus au Sud, pour satisfaire la communauté brésilienne, et lance un Cayenne-Macapa à partir du 1er novembre (lundi). Il complétera le vol quotidien entre Cayenne et Belem. Enfin pour soutenir son trafic transatlantique, Air Caraïbes prévoit l’entrée d’un quatrième A 330-300 d’ici novembre 2011 et un nouvel aménagement de cabine. En attendant, à l’horizon 2017-2018, d’éventuels A 350, désirés pour leur capacité à réduire de 20 % la note de carburant.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique