Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

3e jour (Publié le 20 mai 2005)

Lake Powell Arc-en-ciel de pierre Depuis quelques kilomètres, les camping-cars tractant hors-bord et autres scooters des mers se font plus nombreux. Pas de doute : nous nous rapprochons de Page, où fut construit en 1957 un barrage chargé d'endiguer le flot du Colorado. Un barrage si énorme (il fait 100 mètres d'épaisseur à sa base) qu'il a engendré le Lake

Lake Powell

Arc-en-ciel de pierre

Depuis quelques kilomètres, les camping-cars tractant hors-bord et autres scooters des mers se font plus nombreux. Pas de doute : nous nous rapprochons de Page, où fut construit en 1957 un barrage chargé d'endiguer le flot du Colorado. Un barrage si énorme (il fait 100 mètres d'épaisseur à sa base) qu'il a engendré le Lake Powell, le deuxième plus grand lac artificiel des Etats-Unis, devenu, avec les années, un lieu de villégiature très couru. Malgré une pluie battante et un ciel de plus en plus noir, le lac impressionne immédiatement par son gigantisme et ses nombreux méandres escarpés. Le bateau est le seul moyen de découvrir les dizaines de baies et autres gorges protégées résultant de l'inondation des canyons. Dommage que les propriétaires de la concession de la marina ne proposent aucune croisière à moins de 32 dollars ! En parcourant cette étendue d'eau turquoise bordée de sables ocre et blancs, et les étroits canaux encadrés de falaises de grès gris et rouge, on comprend pourquoi tant de films ("Superman", "Bandolero", "La Planète des singes"…) ont été tournés ici. Clou du spectacle : le Rainbow Bridge National Monument, que les Indiens navajos nomment "Arc-en-ciel transformé en pierre", réputé pour être le plus grand pont en pierre du monde !

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique