Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

1 Funchal

La baie en capitale

La piste de l’aéroport, construite sur pilotis, est le seul ruban de bitume à peu près plat à Madère. Sur l’autoroute qui mène à Funchal, le vieux taxi est déjà à la peine. Les tunnels se succèdent, la Mercedes jaune roule en troisième. « La déclivité moyenne sur nos routes est de 17 % », explique le chauffeur. Sur la gauche, au-delà d’une dernière falaise vertigineuse, apparaît la baie de Funchal. La capitale compte 130 000 habitants, une urbanisation bien trop dense dans les vallons qui montent vers les collines chics des alentours. Elle concentre l’essentiel de l’activité de l’île, musées, commerces, administrations. Au Story Center, qui propose un tour virtuel de Madère en 45 minutes, on apprend que le peuplement de l’île ne commença pas avant 1420, un demi siècle avant les grands voyages de Christophe Colomb, qui vécut quelque temps sur l’île voisine de Porto Santo. La coquette marina de la ville accueille les paquebots de croisière, desquels les passagers s’échappent pour emprunter le téléphérique, qui les emmènera, en 15 minutes, à 500 mètres d’altitude, vers les Jardins de Monte. En retrait des quais, les odeurs exhalent des échoppes du marché des cultivateurs. C’est coloré, orange, rouge et violet… On se laisserait tenter, mais comment transporter ces fragiles fleurs coupées ? Plus bas, se dresse la cathédrale, blanche et austère, mais dont l’intérieur se visite le nez en l’air : son plafond est inspiré de l’art musulman du Moyen-Âge.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique