Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Marseille-Provence 2013 : 10 millions de visites, pas 10 millions de touristes

| | | | par
Marseille capitale européenne de la culture aurait attiré un peu moins de 9 millions de touristes.
Marseille capitale européenne de la culture aurait attiré un peu moins de 9 millions de touristes.

L’année capitale européenne de la culture a-t-elle été un succès ? A l’heure du bilan de Marseille-Provence 2013, une avalanche de chiffres s’est déversée sur le Vieux Port, rendant l’analyse confuse.

2013 restera une année capitale pour Marseille. Au-delà des chiffres, l’évènement Marseille-Provence 2013 a contribué à changer l’image de la cité phocéenne, avec une effervescence culturelle qui l’a faite entrer dans le club fermé des grandes villes européennes. De ce point de vue, la réussite est indiscutable.

Objectif, 10 millions de touristes

Les objectifs de fréquentation touristique ont-il pour autant été atteints, ces fameux 10 millions de touristes fixés comme un cap pour égaler voire dépasser Lille 2004, la référence ?

C’est une belle bouillabaisse de chiffres qui est sortie des différents bilans établis par la municipalité, l’Office de tourisme, le CDT Bouches-du-Rhône Tourisme ou l’association MP 2013, mélangeant allègrement visites et visiteurs, arrivées, nuitées et touristes, marchand et non marchand.

L'aéroport n'a pas décollé

Le bilan annuel de l’aéroport Marseille-Provence faisant état d’un trafic passagers à l’étale (-0,4%), à 8,26 millions, après une année 2012 record, n’a pas contribué à voir plus clair.

"L’aérien n’a pas tiré son épingle du jeu", constate Anne Péron à la direction des études de Bouches-du-Rhône Tourisme. "Les arrivées, dont une grande partie de proximité, des départements voisins, se sont faites davantage par la route et le train", avance de son côté Marion Fabre à la communication de l’Office de Tourisme, même si aucune statistique n’est disponible en provenance de la SNCF. On sait en revanche que Marseille a accueilli l'année dernière un nombre record de croisièristes (1,1 million) dont une partie a très certainement effectué un pré ou post séjour dans la cité phocéenne.

Un visiteur, plusieurs visites

Dans son bilan sur la fréquentation des évènements (quelque 900) et des différents lieux culturels, Marseille-Provence 2013 communique sur une estimation annuelle de 9 962 000 visites en précisant "qu'un même visiteur peut faire plusieurs visites".

Avec 1, 824 million de visites (dont un tiers  pour les expositions payantes), le MuCEM ( le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, ouvert en juin), emblème du nouveau front de mer marseillais, est le plus gros succès.

"En nombre de touristes, la ville devrait plutôt avoisiner les 5 millions", estime Marion Fabre, à l’OT, soit une progression appréciable par rapport aux 4,1 millions de 2012 et 4 millions de 2011, avec une proportion de 61% d’étrangers (en hausse de 10 à 15%). "C’est une confirmation de l’attractivité grandissante de la ville, en croissance constante depuis 20 ans, avec une accélération très nette en 2013 grâce à MP 2013". En 1996, Marseille accueillait 2,8 millions de touristes, 3,4 millions en 2006.

Le département inverse la tendance

A l’échelle du département, on dispose de statistiques fiables sur l’évolution de l’hébergement marchand. L’hôtellerie des Bouches du Rhône a enregistré au cours de l’année "capitale" 5,6 millions de nuitées (dont 1,9 million à Marseille intra muros), soit une progression de 7%. En nombre d’arrivées, à 3,1 millions, cela représente une hausse de 10%. "C’est une vraie inversion de tendance pour le département qui attirait de moins en moins depuis 10 ans", constate Anne Péron. En 2012, Bouches-du-Rhône Tourisme faisait état de 8 millions d'arrivées pour 41,3 millions de nuitées (48 millions en 2001), tous hébergements confondus.

"Si l'on projette réalistement la hausse de 10% sur l'ensemble des hébergements, campings, chambres d'hôtes et locations saisonnières référencées, on estime donc que le nombre d'arrivées dans le département en 2013 devrait avoisiner les 9 millions, à environ 8, 8 millions". Pas 10 millions de touristes donc... même si l'hébergement non marchand et le phénomène Airbnb (plus de 1000 offres de location sur le site à Marseille) sont évidemment à prendre en compte.

L'expérimentation menée par Bouches-du-Rhône Tourisme en collaboration avec Orange Business Services, soit la collecte et la conversion des millions d’informations techniques (anonymes) issues du réseau mobile d’Orange en indicateurs statistiques, devraient permettre, d'ici quelques semaines, d'affiner l'analyse.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer