Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyages scolaires : 46,7% des enseignants veulent partir cette année

Les voyages scolaires, qui font vivre 5000 personnes en CDI, ont été très impactés par la crise. Cette année devrait permettre un lent redémarrage.

Après deux années scolaires grandement perturbées par la crise du COVID-19, la rentrée de septembre 2021 a été un peu plus sereine pour les acteurs des voyages scolaires. Pour mieux cerner les attentes des professeurs, l’Union Nationale des Organisations de Séjours Educatifs, Linguistiques et de Formation en langues (Unosel) leur a soumis un questionnaire pour recueillir leurs besoins en termes de voyages scolaires éducatifs et de classes de découvertes.

Les résultats de ce sondage montrent que l’envie d’organiser des voyages scolaires ou des classes de découvertes est présente chez les enseignants : 46,7% des enseignants interrogés ont en effet prévu de partir cette année. Cependant, selon l’Unosel, ce chiffre encourageant doit toutefois être mis en perspective avec le fait que le panel interrogé est constitué d’enseignants sensibilisés à l’intérêt des voyages scolaires et ayant l’habitude d’organiser régulièrement des voyages scolaires.

Pour les enseignants qui n’organiseront pas de voyage cette année (36,5%), les principales raisons évoquées sont le fait qu’ils ne veulent pas s’engager dans un tel projet cette année (70,5%) et le fait que leur chef d’établissement interdise les voyages scolaires (25%). 16,6% d’entre eux n’ont pas encore pris de décision quant à l’organisation d’un voyage, principalement à cause de la situation sanitaire encore trop incertaine (57%). La plupart des séjours déjà planifiés se dérouleront en fin d’année scolaire, la période du printemps représentant 79% des projets de séjours.

Des voyages scolaires en France

Selon l’étude, la France arrive en tête des destinations envisagées avec environ 31% des séjours prévus, suivie de l’Espagne (17,8%) et de l’Italie (16,4%). Le Royaume-Uni représente seulement 12,5% des séjours déjà prévus. La destination, souffre de l’impact du Covid et du Brexit. Sinistrée, elle arrivait en première position avant la crise (32%). En 2019, 23% des séjours des organismes labellisés Unosel se déroulaient en Espagne, 16% en Italie. La France ne représentait alors que 12% des séjours.

Les enseignants souhaitent être informés sur les conditions sanitaires et la gestion du pass sanitaire pendant le séjour, sur les assurances et les conditions d’annulation, mais aussi sur le Brexit et les nouvelles formalités pour se rendre au Royaume-Uni.

Plus généralement, la réactivité de réponse des organisateurs, la clarté des devis ainsi que le fait de recevoir des devis « tout compris » figurent parmi les critères de choix de voyages des enseignants. Enfin, plusieurs ont déclaré souhaiter que le voyage s’inscrive dans une démarche de développement durable.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique