Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ventes de billets d’avions : Bruxelles dresse la liste des mauvais élèves

La Commission européenne pointe du doigt des irrégularités persistantes dans la vente de billets d’avion en ligne chez 15 compagnies aériennes et 22 sites web, estimant qu’ils appâtent le consommateur avec des offres trompeuses. Air France tente de se déd

 

L’Union européenne a publié hier les résultats d’une opération menée durant 18 mois et destinée à réprimer la publicité mensongère et les pratiques déloyales en matière de ventes de billets d’avion en ligne. Sur les 137 sites web considérés comme posant problème en mai 2008, 115 ont procédé à des rectifications qui leur permettent d’intégrer la liste des bons élèves. 22 en revanche continueraient d’adopter des pratiques contraires à la législation : tarifications mensongères ou prêtant à confusion, irrégularités dans les clauses contractuelles ou indisponibilité des offres proposées.

De la même manière, un « bilan de santé » a été réalisé auprès de 67 compagnies aériennes en mars 2009 : 52 d’entre elles ont été déclarées en « bonne santé » (notamment Iberia, SAS, TAP et Finnair) ou se sont immédiatement engagées à remédier aux lacunes subsistantes (telles que Lufthansa, Alitalia, Swiss, Ryanair et Easyjet) tandis que 15 font figure de mauvais élèves, n’étant présents sur aucun des tableaux d’honneur. C’est en particulier le cas de British Airways et d’Air France-KLM. Le groupe franco-néerlandais reconnaît du bout des lèvres des problèmes et préfère déclarer qu’il est conforme à la quasi-totalité des obligations légales d’information. Il ajoute cependant qu’il est cependant en contact avec les services de la Commission européenne afin de lever éventuellement toute ambiguïté sur la meilleure manière d’appliquer les textes. Et de rappeler sa volonté d’être en totale conformité avec toute réglementation.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique