Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Alitalia rejoint la joint venture Air France-KLM Delta

Cette coentreprise, qui regroupe déjà Air France-KLM et Delta, permet à ses membres de partager les coûts et les recettes sur les vols transatlantiques, un marché de 62 millions de passagers.

carnet de l'entreprise

 

L’entrée d’Alitalia dans la joint-venture Air France-KLM/Delta a été officialisée hier à Rome au cours d’une cérémonie officielle à laquelle ont assisté les présidents des quatre compagnies aériennes. En créant une société commune, qui ne dispose pas de nom commercial, Air France-KLM, puis Delta Airlines et maintenant Alitalia profitent de l’immunité anti-trust accordée par les autorités américaines pour partager les recettes et les coûts des vols reliant l’Amérique du Nord à l’Europe ainsi qu’à Tahiti, et enfin Amsterdam à l’Inde. Soit un réseau qui leur assure 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires cumulé. Alitalia apporte ses 20 vols transatlantiques et permet à cette joint-venture d’atteindre 250 vols quotidiens entre les deux continents. En tout, 55 000 sièges vers environ 500 destinations sont proposés. Les gains sont à chercher dans l’optimisation des connexions de leur réseau en s’appuyant sur les 9 hubs existants. Des synergies commerciales, informatiques et dans les infrastructures aéroportuaires sont attendues. Une équipe de 60 personnes, détachées par les compagnies membres, gèrent en commun le « revenue management » de ces vols transatlantiques. Air France-KLM indiquait dans un document financier que cette joint-venture devait générer 50 M€ par an pour la compagnie. En intégrant Alitalia dans ce cercle premium de l’alliance Skyteam, Air France-KLM et Delta Airlines comptent profiter du marché italien et de 4,7 millions de passagers par an vers l’Amérique du Nord.

carnet de l'entreprise