Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Assemblée a commencé l’examen de la loi Kouchner

Le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a précisé hier devant les députés les intentions du texte, notamment concernant les frais de secours à l’étranger.

Le projet de loi Kouchner relatif à l’action extérieure de l’Etat est en examen devant l’Assemblée nationale depuis hier. Souhaitant rassurer les journalistes ou les humanitaires qui craignent que les dispositions portant sur les opérations de secours à l’étranger menées par l’Etat ne viennent entraver leur liberté d’action, le ministre des Affaires étrangères a précisé, en préambule aux débats, l’esprit du texte. Il a estimé que « dans la communauté des nations, seule la France mène une politique » de secours systématique à ses ressortissants à l’étranger. « Forts de cette confiance, nos compatriotes sont de plus en plus nombreux à s’exposer à un danger immédiat, dans des pays notoirement dangereux et déconseillés, notamment dans la fameuse rubrique « Conseils aux voyageurs » du site Internet du ministère des affaires étrangères. »
Il a également estimé que « les professionnels du tourisme, des transports et de l’assurance sont eux aussi tentés de s’en remettre à l’État pour le rapatriement de leurs clients, même lorsque la situation de force majeure n’est pas véritablement constituée. Récemment, la crise de Bangkok ou l’éruption volcanique en Islande ont provoqué une considérable mobilisation du centre de crise des affaires extérieures et du Gouvernement dans son entier. » Une allusion qui risque de faire bondir les professionnels du tourisme eux-mêmes, qui n’ont pas lésiné sur les moyens pour faire face aux deux événements…

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire