Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Une nouvelle compagnie aérienne desservira les îles de Polynésie

La compagnie Air Moana souhaite desservir 21 destinations au sein de la Polynésie, à partir du printemps 2022.

Le Conseil des ministres de Polynésie a approuvé un projet de licence de transporteur aérien à la nouvelle compagnie aérienne Natireva (sous le nom d’ Air Moana).

La nouvelle compagnie projette d’effectuer du transport aérien public régulier de passagers et de fret sur le réseau interinsulaire de la Polynésie française. Pour le démarrage de son activité, Natireva prévoit de louer trois ATR 72 et deux ATR 42. La compagnie souhaite ensuite se doter d’appareils neufs par l’acquisition de trois ATR 72-600 livrables dans le courant de l’année 2023 et de deux ATR 42-600 STOL en 2025.

Quelques recherches sur les statuts de l’entreprise indiquent que le créateur de la future compagnie est Christian Vernaudon, l’ancien PDG Air Tahiti Nui.

Des Îles Sous-le-Vent au Tuamotu Nord

Selon le communiqué des ministres, Natireva ambitionne de desservir 21 destinations à partir d’avril-juin 2022 dont 12 sous zone de libre concurrence et 9 destinations de désenclavement. Elle se donne pour objectif de capter 36,8% des parts de marché aux Îles Sous-le-Vent et 52% des parts de marché au Tuamotu Nord. La zone de désenclavement étant d’ores et déjà desservie par des contrats de délégation de service public passés entre la Polynésie française, Air Tahiti et Tahiti Air Charter, Natireva ne sera autorisée à desservir que la zone de libre concurrence.

Cette licence de transporteur aérien (LTA) délivrée par le Conseil des ministres est la première étape d’une série d’autorisations administratives liées à l’exploitation aérienne. Désormais Natireva, a 3 ans pour obtenir son Certificat de Transporteur Aérien (CTA) afin de pouvoir réaliser des opérations de transport commercial. Le CTA doit être complété par une licence d’exploitation, telle que définie par la délibération 2020-33 APF du 30 juillet 2020, qui établit le périmètre commercial d’exploitation alloué à cette compagnie aérienne.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique