Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Convious débarque en France pour digitaliser les activités

La start-up néerlandaise Convious vient de lever plus de 10 millions d’euros afin d’accélérer sa croissance. Nous avons interviewé son fondateur Camiel Kraan et sa directrice France Laure de Montalier.

L’Echo touristique : Comment est née la start-up Convious ?

Camiel Kraan (DG-fondateur) : J’ai fondé six entreprises au total, à chaque fois pour résoudre un problème en particulier. Avec Convious qui a été créée en 2016, mon objectif initial était de mettre en place pour les zoos une tarification dynamique, comme elle existait déjà dans d’autres secteurs : l’aérien, la location de voiture, l’hôtellerie, les VTC… C’était un levier pour éviter aux exploitants de faire des promotions systématiques afin d’augmenter le nombre de visiteurs. Aujourd’hui, la plateforme Convious accompagne les acteurs de la culture et du loisir dans la digitalisation. Nous avons 126 entreprises clientes, dans 16 pays d’Europe : des parcs d’attractions, des musées, des zoos… Nous sommes la seule plateforme ouverte, basée sur le Cloud. Ce qui constitue une vraie différence par rapport à la concurrence.

Convious débarque en France pour digitaliser les activités
Camiel Kraan, fondateur, et Laure de Montalier, directrice France © Linda Lainé

Donc, Convious permet la réservation en ligne sur les grandes plateformes ainsi qu’en direct ?

Camiel Kraan : Oui, nous sommes connectés à TripAdvisor, GetYourGuide, Tiqets… Mais ce n’est pas ce que nous encourageons le plus. Pour nous, vendre en direct est la meilleure solution. Nous ne sommes pas encore connectés à Airbnb.

D’autres acteurs comme BookingKit ou Regiondo se positionnent déjà sur ce terrain de l’expérience, en France, où vous venez d’ouvrir un bureau… En quoi êtes-vous différent ?

Laure de Montalier (directrice France) : Comme le dit Camiel, nous sommes une solution Cloud. Nous sommes aux antipodes des logiciels traditionnels du marché qui sont en mode SaaS, avec des fonctionnalités figées. Notre solution complète, basée sur le machine learning, couvre l’expérience avant, pendant et après la visite. Nous proposons un accompagnement sur mesure. Convious permet ainsi aux opérateurs de la culture et des loisirs de se connecter avec leurs visiteurs. Certains parcs allemands ont vu leur taux de conversion augmenter de 86%, en l’espace d’une année.

Vous avez récemment levé 12 millions de dollars (10,5M€), lors d’un tour de financement de série A, mené par Begin Capital. Dans quel but ?

Camiel Kraan : Convious est déjà bénéficiaire. Toutefois, nous avons décidé d’accélérer notre croissance, d’où cette levée de fonds. Nous souhaitons grandir plus vite à l’international. Dans chacun de nos marchés, nous créons l’équivalent d’entreprises locales, en installant des équipes sur place. Nous sommes déjà à Amsterdam, à Londres, en Allemagne, en Lituanie. Et nous venons d’ouvrir un bureau à Nantes, dirigé par Laure. Nous comptons aussi nous établir aux Etats-Unis en 2022.

Laure de Montalier : Nous sommes trois en France, et nous poursuivons nos recrutements. Deux parcs français utilisent déjà Convious.

Nous voulons être à tous les points de contact – Camiel Kraan.

Quel est votre modèle économique ?

Camiel Kraan : Nous prenons une commission par transaction, qui est variable selon la taille de l’entreprise, les volumes de transactions et les options.

Quels sont vos résultats, en termes de transactions ?

Camiel Kraan : Nous avons enregistré 30 millions de réservations en 2020, très marquée par la crise sanitaire. Et bien davantage cette année. Notre solution s’est développée alors que la crise, depuis deux ans, a contribué au développement du tourisme local. Je pense qu’il faudra des années avant retrouver les niveaux de tourisme international d’avant-Covid. C’est donc important pour les opérateurs de loisirs et de la culture d’investir dans l’expérience digitale. C’est ce que nous faisons, en analysant la data, pour ensuite optimiser les revenus par visiteur. 

Développez-vous des services offline, aussi ?

Camiel Kraan : En 2021, nous avons développé des solutions offline, pour répondre à toutes les attentes du marché. Des acteurs comme Snowworld utilisent notre système pour le paiement dans les restaurants par exemple. Nous voulons être à tous les points de contact des clients et des salariés. Nous devons être les meilleurs sur le marché du loisir et de la culture, au niveau de l’ensemble des expériences.

A lire aussiLa start-up Convious arrive en France

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique