Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

5G : le blocage pourrait coûter 1,59 milliard de dollars aux compagnies américaines

Les compagnies aériennes américaines s’inquiètent des nouvelles contraintes liées à la 5G.

Les compagnies aériennes américaines ont prévenu mercredi que les restrictions récemment adoptées par l’agence américaine de l’aviation (FAA) face au déploiement de la 5G pourraient coûter jusqu’à 1,59 milliard de dollars par an aux passagers et ont appelé les autorités à trouver rapidement une solution.

C’est « notre principale inquiétude à court terme », a affirmé le patron de Southwest Airlines, Gary Kelly, lors d’une audition sur les compagnies aériennes au Sénat. « Il s’agit potentiellement du problème le plus important et le plus dommageable auquel nous faisons face actuellement », a abondé son homologue chez United Airlines, Scott Kirby.

La FAA s’inquiète des éventuels problèmes d’interférence entre les appareils mesurant l’altitude dans les avions et les nouvelles bandes de fréquence pour le réseau 5G que les opérateurs téléphoniques Verizon et AT&T doivent déployer le 5 janvier. Elle a en conséquence émis la semaine dernière de nouvelles directives limitant l’utilisation de ces appareils dans certaines situations.

Dans un rapport mercredi, la fédération représentant les compagnies aériennes aux Etats-Unis estime que ces nouvelles règles, si elles avaient été mises en oeuvre avant la pandémie en 2019, auraient affecté environ 345 000 vols de passagers, 32 millions de passagers et 5.400 vols de marchandises, en provoquant retards, diversions ou annulations.

Delta : des inquiétudes « réelles » pour la sécurité 

Pour le directeur des opérations de Delta, John Laughter, « les inquiétudes pour la sécurité sur des avions sont réelles. Mais il existe des solutions. Nous l’avons vu dans d’autres pays au moment du déploiement de la 5G », a-t-il assuré au cours de l’audition au Congrès.

Au nom des compagnies, la fédération appelle l’agence chargée de superviser le déploiement de la 5G, la FCC, et la FAA « à travailler ensemble sur une solution pratique qui permette le déploiement de la technologie 5G tout en donnant la priorité à la sécurité et en évitant toute perturbation du système aéronautique », a indiqué un porte-parole.

Verizon et AT&T ont proposé fin novembre de commencer à déployer la 5G comme prévu début janvier mais aussi de prendre jusqu’en juillet 2022 des mesures de précaution en plus de celles déjà prévues par la loi, le temps que la FAA procède à des analyses. Les opérateurs devaient initialement commencer à utiliser le 5 décembre les bandes de fréquence 3,7-3,8 GHz, qui leur ont été attribuées en février à l’issue d’un appel d’offre de plusieurs dizaines de milliards de dollars.

A lire aussi :

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique