Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Turquie : les tensions à Istanbul font chuter les ventes

Si la tension est toujours d’actualité à Istanbul, le calme règne dans les stations balnéaires turques. Cela n’empêche pas les touristes français de rester sur le qui-vive, avec une importante baisse des réservations constatée par tous les TO.

Pas d’annulation, ou très peu, mais des prises de commandes au ralenti, c’est le constat des principaux TO commercialisant la Turquie depuis le début du mois de juin.

"Depuis le 1er juin, nos réservations ont chuté de 40 à 45% selon les jours par rapport à l’année dernière à la même époque", remarque Patrice Caradec, président de Transat France.

Des séjours balnéaires au compte-goutte

La Turquie se préparait pourtant à une très belle saison chez Look Voyages comme chez Vacances Transat, qui la programme depuis l’été dernier en circuit. "Après une saison estivale 2012 laborieuse, nous étions en progression de l’ordre de 15%. Cette croissance a fondu depuis le 1er juin. Nous sommes revenus à l’étal. C’est d’autant plus inquiétant que c’est actuellement normalement le pic de réservations pour la destination", commente Patrice Caradec.

Pacha Tours constate le même attentisme. "Le ralentissement des weeks-ends à Istanbul est normal, ce n’est plus la saison", note Didier Huet, directeur commercial du spécialiste qui n'a enregistré qu'une dizaine de reports. "En revanche, les séjours balnéaires se vendent au compte-goutte, même si l’on constate une légère reprise depuis le début de la semaine".

Une croissance stoppée nette

La Turquie, selon les statistiques du Ceto au 31 mai, évoluait "en forte hausse" après un hiver en retrait de 17% en ventes de forfaits. Pour Jurgen Bachmann, secrétaire général de l’Association de tour-opérateurs/Ceto ,"la dynamique de croissance s’est estompée mais la Turquie va faire néanmoins une belle saison d’été", espère-t-il.,

Patrice Caradec en semble moins sûr. "La Turquie est un gros porteur pour nous. Nous suivons donc l’évolution avec attention". D’autres destinations bénéficient-elles de l’attentisme des clients ? Difficile à évaluer car la Grèce, la Sicile et la Sardaigne étaient, avant même les évènements turcs, déjà en forte progression. "La Grèce se prépare à une excellente saison après un mauvais cru 2012", confirme Patrice Caradec.

Encore de l'agitation autour de la place Taksim

Sur son site de Conseils aux voyageurs, le Quai d’Orsay s’en tient à sa dernière minute du 16 juin, enjoignant les touristes à éviter de sortir de la zone historique d’Istanbul. Ce sont les abords immédiats de la place Taksim, dans le quartier de Beyoglu, qui sont déconseillés. Ailleurs, la situation est normale.

Depuis le début le 31 mai, et les manifestations contre le gouvernement islamo-conservateur, au pouvoir depuis 2002, quatre personnes sont mortes – trois manifestants et un policier – et près de 8 000 autres blessées, dont plusieurs dizaines très gravement, selon le dernier bilan du syndicat des médecins turcs.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique