Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Travelocity/Lastminute.com resserre ses activités

Travelocity.com, maison-mère de Lastminute, vient de céder le courtier en location de voitures Holiday Autos, ainsi que son pôle voyage d’affaires.

Le géant américain du voyage en ligne Travelocity élague quelques branches de ses multiples activités.

La holding de l’agence en ligne Lastminute.com vient de conclure un accord avec l’irlandais CarTrawler, qui est un fournisseur technologique de locations de voitures, pour de nombreuses compagnies aériennes notamment. Sont cédées, aux termes de ce contrat, les activités de ventes directes et les marques blanches de Holiday Autos. Le BtoB n’est pas prévu dans la cession d’actifs.

Dans le même temps, l'entreprise irlandaise, qui table désormais un volume d’affaires annuel de 500 millions d’euros, devient le fournisseur exclusif de Lastminute.com.

Aux Etats-Unis, Travelocity vient par ailleurs de céder son activité voyage d’affaires baptisée TBiz à BCD Travel. TBiz a été lancé en 2003, alors que les agences en ligne concurrentes Orbitz et Expedia avaient créé leur propre département dédié aux déplacements professionnels, quelques mois plus tôt.

En France aussi

Travelocity.com resserre aussi son activité d'agence en ligne, en tant que distributeur de forfaits. "Nous avons arrêté les marques blanches partout en Europe, à de rares exceptions près", rappelle Laurent Curutchet, directeur général de Lastminute.com. Une décision qui fait suite à l’abandon, l'an dernier, de l’activité lifestyle en Europe (sauf au Royaume-Uni).

"Les marques blanches correspondent à un métier très particulier, et exigent le développement de modules spécifiques pour les partenaires". Le retour sur investissement était insuffisant, laisse entendre Laurent Curutchet. "Nous préférons nous recentrer sur ce que nous savons faire le mieux : la vente de voyages en BtoC".

Après plus de 10 ans de partenariat, Lastminute.com a dû rompre avec Fnac Voyages, qui lui préfère Karavel-Promovacances, comme l’a récemment révélé notre confrère Tourmag.

Plusieurs accords rompus

Le pure player n’a donc pas trouvé de relais de vente pérennes à travers des partenaires du voyage. Pourtant, plusieurs essais ont été menés.

En 2005, Lastminute avait implanté son moteur de séjours sur le site d’Air France, qui n’est plus en ligne. En 2006, l'agence en ligne a effectué un galop d'essai en matière de multicanal avec Jancarthier, puis avec Selectour en 2007. Les agences du réseau à l’hippocampe pouvaient vendre des voyages et des loisirs de Lastminute.com via une interface BtoB. Le partenariat a pris fin, tout comme celui conclu entre la marque fuchsia et Carrefour Voyages. Autant de tentatives de multicanal sans lendemain.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique