Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Agences et TO enregistrent plus d’annulations de voyages que de reports

Quel est le comportement des voyageurs, en termes de réservations et d’annulations ? Nous avons posé cette double question aux 450 professionnels qui ont participé à notre dernier webinaire.

Depuis les annonces de septaines et de voyages internationaux déconseillés, que diriez-vous du niveau de réservations ? Nous avons posé la question aux professionnels participants au webinaire de L’Echo touristique, organisé le 26 janvier.

Sans surprise, « les ventes sont quasi nulles, la situation est pire qu’avant », ont répondu 69% des personnes. « Les ventes ont fortement baissé », selon 17% d’entre elles.

Leur niveau est « équivalent » à celui de la période précédant les annonces et déclarations du gouvernement pour 4% des répondants. Seulement 3% indiquent que « Les Français continuent de réserver, en optant pour les destinations les moins contraignantes au niveau des formalités d’entrée ».

Les dernières annonces de restriction de voyages vers les Antilles françaises, intervenues après notre sondage, ne vont pas améliorer les tendances.

17% des demandes d’annulations converties en reports

L’Echo touristique a posé cette question complémentaire : depuis les annonces de septaines et de voyages internationaux déconseillés, enregistrez-vous des demandes d’annulation ? La majorité des répondants répondent soit « oui, beaucoup » (à 29%) soit « oui, un peu » (à 24%).

Environ 17% des personnes disent « oui, beaucoup, mais nous parvenons à convaincre le client d’opter pour un report ». C’est une option qu’encouragent fortement les voyagistes réunis au sein du Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto). Enfin, 30% des professionnels ne se prononcent pas.

Le webinaire juridique du 26 janvier 2021 a abordé de nombreuses questions juridiques. L’avocate Emmanuelle Llop, fondatrice du cabinet Equinoxe Avocats, a apporté de plusieurs réponses concrètes pour gérer au mieux les dossiers en cours. Parmi les 450 participants figurent 53% d’agences (offline et online), 34% de voyagistes/groupistes/autocaristes, 3% d’agences événementielles. Nous remercions pour leur participation active, qui nous encourage à programmer d’autres webinaires.

A lire aussi :

2 commentaires
  1. Pierre dit

    C’était certain, je suis même surpris que soit seulement 69%.
    L’échéance des avoirs covid est pour bon nombre d’agences est en Septembre/Octobre 2021
    Quel intérêt pour le client de reporter à ce stade alors que le vaccin n’avance pas et qu’on lui parle de confinement ?
    1. La date de départ n’est pas sûre,
    2. les vols ne sont pas fiables et les rotations changent fréquemment.
    3. Les conditions sanitaires sont ubuesques pour les destinations que l’on pensait sûres comme les DOM/TOM et changent avec 48h de préavis.
    4. Aucune garantie que le prix sera le même en 2021/2022 ou que l’agence sera encore là.

    Ils vont majoritairement récupérer leurs avoirs et reprogrammerons un voyage quand ils seront certains de pouvoir partir.

  2. LURET Gérard dit

    Nos clients appliquent l’adage suivant : « Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ». Triste, mais on les comprend!

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique