Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pierre et Vacances sollicite une procédure amiable de conciliation

Le groupe Pierre et Vacances/Center Parcs, qui ne cache pas l’importance de la crise sur ses finances, veut discuter avec ses créanciers.

Pierre & Vacances/Center Parcs continue de chercher des solutions pour faire face à la crise liée à la pandémie de Covid-19. Le groupe fondé en 1967 a décidé de « solliciter l’ouverture d’une procédure amiable de conciliation ». Cette procédure a pour objectif de « mener des discussions amiables avec les principaux partenaires du groupe sous l’égide du conciliateur ».

Son objectif est de mettre fin aux difficultés rencontrées par Pierre & Vacances/Center Parcs, et de garantir la continuité de son activité. Parallèlement, le groupe confirme l’étude « des mesures de renforcement de [ses] fonds propres ». La possibilité de faire de la place à de nouveaux actionnaires dans le capital de l’entreprise n’est ainsi pas exclue.

Les perspectives ne sont pas bonnes

Malgré un calendrier « sans cesse reporté compte tenu de la prolongation et de l’aggravation de la crise sanitaire », Pierre et Vacances sort d’un exercice 2019/2020 (clos le 30 septembre 2020) pendant lequel il a enregistré un chiffre d’affaires de 1,298 milliards d’euros, soit une baisse importante de 22,4%. Le résultat net en est mécaniquement affecté, et chute, avant impôts, à -328,3 millions d’euros (contre +1,3 million d’euros lors de l’exercice précédent).

Et les perspectives ne sont pas bonnes, puisque d’octobre à décembre 2020, le chiffre d’affaires s’est établi à 141,7 millions d’euros, contre 334,5 millions d’euros pour la même période l’année dernière.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique