Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ryanair s’attend à un hiver difficile

La compagnie irlandaise low cost a renoué avec les bénéfices au plus fort de la saison estivale mais s’attend à « un hiver difficile », selon Michael O’Leary.

« La reprise a été très forte pendant le pic de la saison estivale mais cet hiver sera difficile. Nous essayons de restaurer notre trafic pré-Covid mais cela ne peut être fait qu’à des prix plus faibles (…). Je ne pense pas que nous gagnerons de l’argent cet hiver mais nous n’en perdrons pas beaucoup », analyse le sulfureux directeur général de Ryanair.

Quelques instants plus tôt lors d’une conférence de presse, Michael O’Leary a également dévoilé le calendrier de vols « hivernal le plus vaste » jamais déployé par la compagnie irlandaise, avec 14 nouveaux trajets, et la volonté de restaurer le « volume » de passagers transportés à défaut de pouvoir, pour l’instant, vendre les billets à des tarifs plus élevés.

100 millions de voyageurs prévus en 2021

Fin juillet, le transporteur à bas coûts avait publié une perte pour son premier trimestre décalé creusée de 47% sur un an à 273 millions d’euros à cause de tarifs encore bas, de coûts élevés dus aux restrictions et des incertitudes sur les voyages, malgré un chiffre d’affaires presque triplé.

Cette année, Ryanair prévoit « près de 100 millions de voyageurs transportés », contre 149 millions par an avant la crise sanitaire. Le groupe avait enregistré le pire exercice de son histoire en 2020-2021 avec une perte de l’ordre d’un milliard d’euros.

Il avait également décidé, au début de la crise sanitaire, de supprimer quelque 3 000 emplois, soit 15% de ses effectifs. Ryanair réembauche actuellement, avec notamment 500 nouveaux emplois prévus à Londres pour les pilotes, personnels de cabine et ingénieurs.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique