Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

[Classement 2019] Qui sont les fortunes du tourisme ? 

Le nouveau classement Challenges des 500 plus grandes fortunes de France vient de sortir. Un indice pour trouver les acteurs du tourisme : il faudra plutôt chercher du côté de l’hôtellerie.

Indétrônable, Bernard Arnault occupe toujours la tête du classement de Challenges, avec une fortune estimée à 90 milliards d’euros. Mais depuis la dernière édition du palmarès, ses ambitions dans l’hôtellerie se sont renforcées, avec le rachat du Groupe Belmond. En dehors de l’hôtellerie, on trouve quelques électrons libres, comme Jacques-Antoine Granjon. Le cofondateur de Vente-privée, devenu Veepee, incarne l’e-tourisme, même le site est loin de se concentrer sur cette seule activité. Il est classé 58e (55e en 2018) avec une fortune estimée à 1,6 milliard d’euros. Son cofondateur, Julien Sorbac, apparaît également, à la 149e place. Figure aussi au palmarès Pierre-Edouard Stérin, le concepteur des coffrets Smartbox, via son entreprise Smartbox Group (800 millions d’euros). Quelques acteurs de la restauration appartiennent aussi au club des 500 : Pierre Bellon et ses enfants, à la tête du groupe Sodexo (14e), qui s’est aussi lancé dans le voyage d’affaires avec la solution Rydoo, Olivier Bertrand, à la tête du groupe Bertrand (168e), ou dans un autre registre, Pierre Hermé (au côté de Charles Znaty). Le célèbre pâtissier qui tient notamment boutique sur les Champs-Elysées, où se pressent les touristes, ferme la marche du classement avec une fortune estimée à 155 millions d’euros. Dans l’événementiel, Olivier Ginon est toujours présent. Le patron de GL events occupe la 443e place. Jean-Paul Dubreuil et sa famille, du groupe Dubreuil, progressent quant à eux de la 153e à la 142e place, avec une fortune estimée à 650 millions d’euros. Dans l’aérien, le groupe propriétaire d’Air Caraïbes a tout récemment fait parler de lui suite à la réorganisation de sa direction.

Les autres personnalités du classement évoluant dans les sphères touristiques appartiennent essentiellement au secteur de l’hôtellerie et de l’hébergement. On retrouve des noms biens connus : Gérard Pélisson et Paul Dubrule, les cofondateurs d’Accor, respectivement classés 378e et 415e, Dominique Desseigne, le médiatique patron du groupe Barrière, 103e, qui prépare la relève avec l’arrivée de ses enfants au Comex. Lorène Martel (Caravelle), propriétaire de Belambra, réalise pour sa part une des plus fortes progressions avec une fortune en hausse de 186%, à 400 millions d’euros. Elle occupe la 225e place.

Des « petits nouveaux »

Citons aussi Philippe Journo de la Compagnie de Phalsbourg (58e), qui développe des projets dans l’hôtellerie et le tourisme et notamment le Musée des Collectionneurs, à Angers. Sans oublier Didier Ferré, de Ferré Hôtels (118e) et Samy Marciano, qui possède des 4-étoiles branchés à Paris et Tel-Aviv, 415e. Ou encore Serge Cachan et ses frères, à la tête de Astotel (339e) qui possède 17 boutiques-hôtels 3 et 4 étoiles dans les quartiers Opéra, Madeleine, Grands-Boulevards et Champs-Elysées.

Certaines des personnalités présentes dans le palmarès sont plutôt discrètes. Et puis il y a ceux qui font de plus en plus parler d’eux. C’est le cas notamment de Jean-Bernard et Céline Falco de Paris Inn Group (256e), qui développent la marque Albar, avec de nouvelles implantations au Portugal et en Chine. Citons aussi deux “reconversions” de la mode à l’hôtellerie : Frédéric Biousse, Elie Kouby et Emmanuel Pradère, de Experienced Capital 415e. Après avoir fait fortune avec les marques Maje ou Sandro, ces associés ont notamment ouvert deux hôtels et en ont trois autres en projet. Idem pour Patrick et Gérard Pariente (211e) : après avoir vendu la marque Naf Naf, les deux frères ont pris des parts dans l’Apogée, à Courchevel (associés à Xavier Niel) et ont le projet de former une collection d’hôtels de luxe, avec notamment le rachat  de l’Hôtel Crillon Le Brave, au pied du Mont Ventoux.

A noter qu’on ne retrouve en revanche plus Laurent Abitbol, qui avait fait son entrée dans le classement l’an dernier, à la 473e place.

Le classement complet du magazine Challenges est disponible dans le numéro actuellement en kiosque.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique