Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Parc national Rincon de la Vieja Dans la boue

« Depuis qu’un aéroport accueille les vols charters du monde entier, Liberia s’est embourgeoisée. Pas de quoi bouleverser toutefois la vie des 40 000 habitants de la deuxième ville du pays, une simple étape (pour bien des touristes) sur la route des hôtels balnéaires tout inclus de la côte Pacifique, ou des parcs nationaux du Nord, dont celui de Rincon de la Vieja. « Nous passons de la forêt humide à la forêt sèche dans cette région », affi

Depuis qu’un aéroport accueille les vols charters du monde entier, Liberia s’est embourgeoisée. Pas de quoi bouleverser toutefois la vie des 40 000 habitants de la deuxième ville du pays, une simple étape (pour bien des touristes) sur la route des hôtels balnéaires tout inclus de la côte Pacifique, ou des parcs nationaux du Nord, dont celui de Rincon de la Vieja. Nous passons de la forêt humide à la forêt sèche dans cette région, affirme Carimel. A voir, car les pluies récentes ont rendu les sentiers boueux ! Ça tombe bien car, avec le rafting, la spécialité du parc du Coin de la Vieille, c’est justement la boue… Après une demi-heure de marche dans une forêt riche en faune et en flore (dont de fameuses orchidées), les premières odeurs de soufre des volcans voisins taquinent nos narines. C’est bon pour les bronches, assure Carimel. Peut-être, mais cette odeur d’oeuf pourri devient presque incommodante, lorsque l’on s’approche au plus près des fumerolles qui s’échappent du sol. Plus loin, des bassins naturels d’argile à plus de 100 °C bouillonnent, dans un énorme panache de fumée. Impossible de s’enduire de la précieuse matière. A défaut de cure, il reste toujours la canopée, bien plus sportive ! Cette activité se pratique partout dans le pays. Elle consiste à rejoindre différentes plateformes installées dans les arbres, reliées par des tyroliennes. Il ne reste plus qu’à se laisser glisser dans le vide, le long d’un câble. Idéal pour observer la forêt, cette fois-ci par le dessus. Moi Tarzan !

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique