Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Nous sommes redevenues des enfants à bord du Magica !

« Elodie Leblanc et Sophie Marie-Claire, de l’agence CIMS Voyages (Villepinte), ont découvert le « Magica » lors des Lauréats 0de la Mer, qui récompensent les meilleurs vendeurs de Costa. »

Une croisière ? Nous n’avions jamais essayé ! Rien de mieux que de tester le produit pour mieux conseiller les clients. C’est ce que nous avons fait lors des Lauréats de la Mer, organisés par Costa, avec une croisière de quelques jours en Méditerranée.

Première petite déconvenue au départ. Le transfert entre Nice et le terminal maritime de Savone a duré 3 heures, en raison des embouteillages. Heureusement, l’arrivée à bord du Magica nous a fait oublier ces petits tracas. L’embarquement a été rapide et, en un instant, nous étions conduits par un steward stylé jusqu’à notre cabine intérieure. Certes, elle n’avait pas de hublot mais elle était suffisamment spacieuse pour deux personnes, équipée de grands placards.

Nous sommes rapidement parties à l’aventure pour découvrir dans ses moindres recoins (en nous perdant parfois !) ce géant des mers proposant une multitude d’activités : du club pour enfants à la discothèque, de la chapelle au grand théâtre, du casino aux boutiques, en passant par la bibliothèque, l’espace Internet et le club de sport, nous avons tout exploré ! Nous avons même eu droit à une visite privée du Spa, bien doté en cabines de soins. Le navire est exubérant avec son style rococo, qui vous transporte dans un autre univers. Cela surprend un peu au début, avec toutes ces lumières et ces éléments qui brillent ! Mais on s’y habitue rapidement, jusqu’à trouver le décor des plus sympathique.

Après ce grand tour, nous avons rejoint la cafétéria située à la poupe du navire, l’estomac dans les talons. Nous sommes restés ébahies devant le buffet, tant le choix de plats et de saveurs était varié. Cela n’est rien toutefois comparé aux dîners dans le grand restaurant. Ce fut chaque soir un bonheur. Les tables sont superbes, le service excellent et les mets de qualité. Nous avons même gardé les menus en souvenir ! Et cela ne s’arrête jamais. Ensuite, il y a le buffet de minuit et sa profusion de desserts. Un soir, il fut organisé dans les cuisines. L’occasion de découvrir ce lieu en effervescence permanente. Une fois de plus, nous n’avons pas pu résister, un vrai danger pour les régimes !

Sur- boo- kées !

Le lendemain, nous avons navigué toute la journée, même si nous avons pu apercevoir la terre au loin, en particulier le volcan Stromboli. Nous avions fait le pari de profiter à fond du navire. L’objectif a presque été atteint, avec un programme surhumain : farniente sur un transat à regarder les animations, dégustation de cocktails en écoutant de la musique dans un bar, test du sauna, hammam ! Nous aurions bien profité de l’espace fitness, mais nous n’avions pas nos affaires de sport. A vrai dire, nous n’imaginions pas qu’il pouvait exister des salles aussi grandes à bord. Nous n’avons pas osé jouer au casino, de peur de perdre. Et le soir, nous avons préféré l’ambiance feutrée des piano bars aux spectacles.

C’est face à Dubrovnik, la cité croate enserrée dans ses remparts, que le Magica a jeté l’ancre le troisième jour. Un bond dans la navette et nous avons pu apprécier la beauté de l’antique Raguse, se perdre dans ses ruelles. De retour à bord, nous avons recommencé notre cocktail favori : transat, sauna, hammam, dîner… Bref, pendant trois jours, nous sommes redevenues de véritables gamines !

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique