Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Lits froids : Atout France va accompagner 50 stations d’ici 2027

L’objectif de ce nouveau programme France Tourisme Ingénierie consiste à optimiser l’occupation du parc immobilier en montagne, et contribuer à la transition durable des stations.

Composante majeure du plan Avenir Montagnes annoncé en mai dernier par Jean Castex, le Premier ministre, ce programme vise « à enrayer la formation des lits froids dans les stations de montagne », selon un communiqué d’Atout France, qui pilote l’opération.

Concrètement, France Tourisme Ingénierie va accompagner 50 stations sur une durée de 5 ans, avec une première phase démarrant en janvier 2022 et portant sur 25 stations* qui viennent d’être retenues, à la suite d’un appel à manifestation d’intérêt, autour de 4 grands critères : transition touristique durable, gouvernance, cohérence d’ensemble du projet et opérationnalité. Chacune des 25 stations retenues bénéficiera d’un appui en ingénierie sur-mesure d’Atout France pendant 2 ans et demi correspondant à un engagement financier de 100 000 euros.

Il s’agit aussi d’engager une approche transversale de la rénovation des stations et « d’apporter des réponses aux problématiques de l’hébergement touristique et de l’hébergement permanent des habitants de ces territoires et des saisonniers ».

Les lits froids « freinent la performance touristique »

« Les “lits froids” minent l’attractivité des territoires, sont pour la plupart vieillissants, et freinent la performance touristique des stations de montagne. Ce dispositif vise à y remédier et à renforcer durablement l’attractivité de nos belles montagnes françaises », estime Joël Giraud, secrétaire d’État chargé de la ruralité.

« C’est un pas de plus pour que le tourisme de montagne, qui est un des fleurons de notre tourisme bleu-blanc-rouge, retrouve la 1ère place sur le podium de l’attractivité des destinations », conclut Jean-Baptiste Lemoyne, désormais ministre délégué chargé du tourisme, des Français de l’étranger, de la francophonie et des PME.

*13 dans les Alpes du Nord (Chamrousse, Les 2 Alpes, Villard-de-Lans, Bourg-Saint-Maurice – Les Arcs, Haute-Maurienne Vanoise, La Toussuire, Les Ménuires – Val-Thorens, La Rosière, Peisey-Valandry, Tignes, Valloire, La Clusaz, Saint-Gervais) ; 4 dans les Alpes du Sud (Les Orres, Orcières-Merlette, Risoul, Serre-Chevalier) ; 1 dans le Jura (Métabief) ; 7 dans les Pyrénées :(Ax-les-Thermes, Les Monts d’Olmes, Peyragudes, La Pierre Saint-Martin, Grand-Tourmalet, Saint-Lary – Soulan, Font-Romeu).

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique