Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les centres se refont une beauté

De mieux en mieux équipés, les hôtels soignent leur image et perfectionnent les soins, avec parfois quelques fantaisies. Et les hommes constituent une nouvelle cible…

Que le client se sente à l’aise, tel est le nouveau credo d’Accor Thalassa qui, depuis deux ans, rénove ses centres en France et à l’étranger. Travail sur la création d’espaces, sur les odeurs, les matières, les vues, les touchers, le bien- être passe désormais par une mise en scène des lieux. On ne cherche plus un produit confiné dans un univers médical, explique Gilles Bonnet, chef de produits du groupe Nouvelles Frontières. Les matériaux naturels comme le bois, les couleurs tendres, les matières douces, le mobilier design, les jeux de lumière, les fragrances subtiles et les ambiances musicales participent à la construction d’un environnement épuré et serein.

Fini donc les blouses et le carrelage blanc, les matelas froids des tables en formica. Les hôteliers et les centres de thalassothérapie et autres espaces de remise en forme ont compris qu’ils devaient investir dans de beaux équipements s’ils voulaient séduire les clients, et travailler avec les tour-opérateurs. Certaines marques de produits de beauté se sont même organisées pour les y aider, comme Thalgo Cosmetic, dont la filiale Thalgo Spa management intervient sur l’étude de faisabilité architecturale et financière, l’implantation des espaces, l’aménagement et la décoration, et même la communication…

Un voluptueux tour du monde

La panoplie de soins s’est également refait une beauté. Certes, les soins minceur, santé du dos, anti-stress, jeune maman ou beauté restent des valeurs sûres. Mais, parallèlement, on voit fleurir de nouvelles formules, pour de nouvelles cibles. Les hommes revendiquent à leur tour leur droit au bien-être ! Désireux de se faire chouchouter, ils ne veulent plus se cantonner au rôle d’accompagnant et réclament à cors et à cris qu’on leur concocte des programmes sur mesure. Et comme il n’est jamais trop tôt (ou trop tard) pour s’occuper de soi, des cures Connivence se partagent entre mère et fille. Demain peut-être entre père et fils !

De leur côté, les Spas embarquent pour un voluptueux tour du monde et s’adaptent de plus en plus aux rituels du pays. Pas question de trouver en Tunisie des massages indonésiens, ou en Asie des enveloppements de boues canadiennes ! Les désirs d’embellissement font appel à des soins très naturels, osant même quelques fantaisies qui alimentent les débats.

Des Spas de montagne proposent des bains de foin, dans le Bordelais, la marque Caudalie invente la vinothérapie autour des vertus protectrices et régénérantes des polyphénols de raisins. Au Pays basque, le piment d’Espelette sort des cuisines, et, pour les plus gourmand(e)s, le chocolat ne se déguste plus en tablettes. Accor Thalassa propose la chocolathérapie, avec des enveloppements du corps à base d’extrait de cacao. Les clients les plus fortunés peuvent même jouer la carte du très chic massage à base de poudre de diamant, pour briller de la tête aux pieds !

Du coup, les prix sont parfois à l’unisson, et les agences peuvent y trouver leur compte. Les clients ne pensent pas à s’offrir ce genre de voyages. Nous les proposons très souvent comme idée cadeaux, pour marquer un événement, explique Emmanuelle Hervieu, chez Voyages Girardot/Selectour (huit agences).

Pour sa part Sylvie Pierard, directrice de l’agence A Chacun son monde Voyages (Toulouse), n’attend pas après les commissions des TO. Il y a deux ans, elle a signé un accord direct avec le Relais Thalasso Santerder en Espagne et organise des soirées haut de gamme, avec le fournisseur de soins La Prairie, parmi les plus chers du marché. Un bon moyen de fidéliser une clientèle à fort pouvoir d’achat…

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique