Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert : pas de pitié pour les voyous

Allez, on prend les mêmes et on recommence ! Etonnant quand même, ces compagnies qui, faute de gestion rigoureuse, déposent bilan et passagers sans vergogne et, tel le magicien sortant le lapin du chapeau…

… reviennent portant nouveau costume et patronyme. Venant généralement de ces pays où il fait très froid, rien que d’y penser, je gèle.

Norwegian a longtemps été l’exemple-type. Compagnie voyou, je pèse mes mots et ce n’est pas Laurent Magnin qui me contredira, fossoyeuse de compagnies aériennes comme XL Airways, elle avait « faillité » bruyamment, abandonnant plusieurs milliers de passagers… et ses salariés par la même occasion. Sans vergogne, les ex-dirigeants de Norwegian avaient manifesté l’idée de recréer une nouvelle compagnie, Norse Atlantic Airways.

Laquelle, comme si de rien n’était, a repris les opérations sans toutefois encore oser profiter de l’aubaine française et de son « ciel ouvert ». Mais comme ces gens sont absolument dénués de tout sens moral ou social, on ne sait jamais.

Mais en France terre d’accueil, l’aubaine était trop belle pour ne pas en profiter. Là, c’est l’ancienne Wow Air qui s’y colle, devenue par magie Play, arborant curieusement des couleurs semblables à celles de Norwegian Air. Hasard ? Non, volonté délibérée de revenir et de pratiquer ces mêmes tarifs « à perte » que, dans leur grande sagesse, les autorités du transport aérien européen ont tranquillement laissé s’appliquer.

Dominique Gobert, éditorialiste

Pour mémoire, Wow Air avait brutalement cessée ses activités au printemps 2019, délaissant des milliers de passagers aux quatre coins des Etats Unis ! A l’époque d’ailleurs, Air France et XL Airways s’étaient mobilisées afin de rapatrier les ressortissants français blousés par Wow Air.

Mais il n’y a jamais de repos pour certains prédateurs.

Play – avec laquelle je ne jouerai jamais – vient d’annoncer à grands renforts de communiqués le lancement de son premier vol entre Paris et New York le 9 juin prochain.

Play n’y va pas avec le dos de la cuillère, annonçant au départ de Roissy-CDG la desserte de New York, Baltimore/Washington, Boston à raison de 5 vols par semaine, en passant quand même par Keflavik. Tarif d’appel à 159€ aller simple, ce qui ne veut strictement rien dire, mais c’est ainsi.

Le plus rigolo étant la profession de foi de Play : « Le ciel est notre terrain de jeu ».

Ben voyons, là où il y a de la gêne, y’a pas de plaisir, d’autant que les « nouveaux » dirigeants de Play ne sont que les anciens de Wow Air. Birgir Jonsson, (ex-PDG adjoint de Wow) et je cite : « il possède une grande expérience en gestion et opérations internationales ». Certes.

Et je vous laisse découvrir l’ensemble des « têtes » de Play : rien que du bon, tous venus de Wow Air.

Question subsidiaire : d’où vient l’argent ?

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique