Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert : Bruxelles, le boulevard de Qatar

On marche sur la tête dans le transport aérien en général. La Commission européenne vient de conclure un accord de ciel ouvert avec le Qatar. De quoi provoquer la fureur de nos compagnies…

Fureur de nos syndicats de pilotes d’Air France, ire profonde de mon camarade Laurent Magnin, ancien patron de XL Airways, et constat navrant de l’inconséquence (ou de l’incompétence) de ces pseudos « grosses têtes » de Bruxelles.

Pour une fois, je donne sans aucune réserve raison aux syndicats d’Air France, tous unanimes : « accord totalement déséquilibré », « concurrence déloyale de compagnies française avec une compagnie largement subventionnée (…) et appliquant des conditions sociales rétrogrades ».

Dominique Gobert, éditorialiste

A croire que Bruxelles veut la peau d’Air France, laquelle, après avoir reçu une magnifique aide de l’Etat durant le Covid, doit abandonner des créneaux à Orly. Créneaux généreusement accordés à Vueling, la low-cost du groupe concurrent. Et rien n’empêchera Vueling d’ouvrir une route Paris-Bordeaux. C’est la SNCF qui va être contente et applaudir des deux pieds.

Pour mémoire, Qatar Airways a reçu quelque 2,5 milliards d’euros d’aide d’Etat, sans aucune contrepartie.

Comme je le disais plus haut, on marche véritablement sur la tête…

Notons au passage que, si, grâce à cet accord, Qatar pourra couvrir l’ensemble de l’Europe, les compagnies européennes (sauf la France et l’Allemagne) disposent déjà d’accords bilatéraux, plus équilibrés.

Bref, comme le souligne mon excellent confrère de la Tribune, Bruxelles ouvre un vrai boulevard à Qatar Airways.

Car, il est tout à fait certain que la desserte de Doha ne passionne pas plus que ça les compagnies européennes, que ce soit Air France, Lufthansa ou British.

Reste maintenant à savoir si les 27 membres de l’Union Européenne vont ratifier cet accord. P’tre ben que oui…p’tre ben que non !

En attendant, Qatar, qui y croit dur comme fer, se déploie à plein régime : ventes flash vers Doha au départ de Paris à des tarifs affolants, Qatar qui soutient le programme de sensibilisation au cancer du sein, Octobre rose, et c’est pas fini.

Voilà, voilà…

Tout ceci me laisse extrêmement dubitatif…

Pas vous ?

1 commentaire
  1. Kergal dit

    Le Qatar, c’est aussi lui qui finance des groupes terroristes au Sahel et au MO, qui possède une dizaine d’hôtel de luxe en France, le PSG, Le Printemps, qui est actionnaire d’Accor et de Barrière, etc. Tout ça contre la vente de d’avions Rafale. Jusqu’où est-on prêt dans ce pays à s’aplatir devant cet émirat voyou ? Honte à ceux qui bradent notre patrimoine et apportent leur caution de fait au terrorisme. C’est un incroyable scandale d’état !

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique