Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Snav porte plainte contre ADP

Comme l’a révélé notre confrère Le Quotidien du tourisme, le Snav porte plainte contre Aéroports de Paris. Et ce, concernant le moteur d’Expedia que le gestionnaire possède sur son site en marque blanche.

Via son site web, Aéroports de Paris (ADP) fait du paracommercialisme. C’est du moins l’avis du Syndicat des agences de voyages, qui a déposé une plainte auprès du Tribunal de grande instance de Paris le 26 juillet. Motif : « L’infraction aux activités de vente de voyages et de séjours, qui imposent normalement la détention d’une licence d’agence », explique Philippe Laloue, secrétaire général adjoint. Or le gestionnaire des aéroports parisiens n’a pas de licence. « La règlementation n’est pas respectée ». 

La plainte permet de dénoncer le partenariat scellé en décembre entre ADP et Expedia. Pour mémoire, l’organisme distribue en ligne des voyages via la solution de marque blanche de l’agence américaine, avec « partage des ventes générées par la vente de voyages ». D’aucuns estiment qu’ADP sort de son domaine de compétences, la gestion monopolistique des aéroports parisiens, en privilégiant un seul partenaire. Dès le début, le syndicat avait réagi : « S’il s’avère qu’il y a exercice illégal de la profession, nous demanderons à ADP de cesser son activité avec Expedia, sous peine de poursuites ».

L’action du Snav pourrait induire une remise en cause du principe de la marque blanche. « Il y a un vrai flou juridique concernant la marque blanche, reconnaît Philippe Laloue. Mais, c’est surtout une attaque du Snav face au silence d’ADP », que ses services avaient invité à se conformer à la loi, en créant par exemple une filiale détentrice d’une licence, sur le modèle de Voyages-sncf.com. 

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire