';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Plan de la dernière chance pour Alitalia

C’est aujourd’hui que le nouveau plan de restructuration pour Alitalia devrait être étudié en conseil d’administration. Une augmentation de capital avec l’arrivée d’un repreneur devrait être à l’ordre du jour ainsi que des suppressions d’emplois, qui pour

C’est la dernière ligne droite pour Alitalia. Après l’échec de la privatisation par appel d’offres fin juillet, la compagnie italienne va lancer aujourd’hui un nouveau plan de relance qui doit accompagner l’arrivée d’un éventuel repreneur. Cette opération pourrait passer par une augmentation de capital dans les prochains moins, qui pourrait atteindre 1,5 milliard d’euros selon la presse italienne. Ceci permettrait de diluer la part de 49,9% de l’Etat italien et permettrait à la compagnie de se remettre à flots par le biais de l’arrivée d’un nouvel investisseur. Le plan prévoit aussi des suppressions de postes, dont le nombre n’est pas encore officiellement connu mais qui pourrait atteindre un millier selon la presse italienne. Le nouveau président de la compagnie, Maurizio Prato, pourrait aussi proposer de couper dans le réseau d’Alitalia en supprimant ou allégeant des lignes déficitaires, en particulier vers la Chine et l’Inde, en redonnant la primauté à l’aéroport de Rome face à la plateforme de Milan Malpensa.
Air France-KLM, qui s’est dite attentive au dossier, et qui préparerait selon la presse italienne un plan de reprise de 29 à 39% du capital d’Alitalia, n’a pas encore officiellement dévoilé ses cartes. Pour Alitalia, il y a plus qu’urgence. La compagnie, qui a perdu 626 millions d’euros l’an dernier, a encore accusé un déficit de 135 millions d’euros au premier trimestre 2007.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire