Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Snav Nord-Picardie veut décoller de Lille

Lors de son assemblée générale organisée aux Villas du Lagon à La Réunion, les distributeurs membres du Snav Nord-Picardie sont revenus sur la nécessité de développer les vols depuis la plate-forme de Lille-Lesquin.

 

Rassemblés à la Réunion aux Villas du Lagon à l’occasion de leur assemblée générale, les membres du Snav Nord-Picardie se sont penchés sur la problématique des départs depuis l’aéroport de Lille-Lesquin (930 000 passagers en 2006, dont 560 000 avec Air France qui dessert 8 villes en France dont Bordeaux et sa plate-forme ibérique). Les distributeurs présents (Génération Voyages, Mariot Voyages, Tibo’Tours, Thomas Cook, Soleil Voyages, GD Voyages, Atmosphair…) regrettent d’abord de ne pas être consultés sur le choix des destinations mises en place par les transporteurs à bas coûts, comme Atlas Blue, MyAir… Misant sur la clientèle affaires, les compagnies low cost délaissent le tourisme, et notamment les groupes, souligne Jean-Luc Dufrenne, gérant de Génération Voyages et président de la CSR. Tous critiquent ainsi la desserte de Varsovie par Central Wings, estimant que Cracovie aurait davantage de sens en raison des entreprises nordistes implantées dans cette ville magnifique, qui possède de fait un véritable potentiel pour les courts séjours.
Gérard Catteuw d’Aérolines (société dirigée par Cédric Pastour) annonce pour sa part le lancement en juin du site Lille-evasion.com, en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie (CCI). Sur le modèle de Plaisir de partir à Nice, il affichera toute l’offre au départ de la capitale du Nord. On y retrouvera les nouveaux vols charters vers Palma (chaque samedi), Heraklion (lundi), Athènes (samedi), Djerba (dimanche) et Monastir (jeudi) co-affrétés par TUI/Jetair/Nouvelles Frontières, Fram, Club Med/Jet tours… Sans oublier les 17 destinations proposées par Thomas Cook/Aquatour (et opérées par XL Airways). Le voyagiste conservera désormais jusqu’à 20% des sièges pour les vendre en vols secs. Commercialisés sur le site du groupe, www.thomascookairlines.com, chaque distributeur n’aura qu’à ajouter ses frais aux tarifs, qui débuteront à 90€ TTC l’aller-retour. Cela permettra d’améliorer la rentabilité des vols et de diminuer les risques lors de l’ouverture de nouvelles lignes, estime Daniel Duytschaevers, directeur adjoint réseau de Thomas Cook. La nouveauté 2007 sera ainsi Antalya, en Turquie. 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique