Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Snav fait quatre propositions à l’Etat

Suite aux affaires Elegance et Isrofly, dont les défaillances sèment le discrédit sur la profession des agences de voyages, le Snav va proposer à l’Etat quatre mesures concrètes pour améliorer la fiabilité de la chaîne touristique. Son objectif explique R

« La liste noire proposée par certains est un non-sens », a déclaré Georges Colson, président du Syndicat national des agences de voyages (Snav) dans un communiqué, publié hier. Il fait allusion à l’idée, lancée par Jacques Maillot, de créer une liste noire des tour-opérateurs, pour lutter contre les défaillances comme celles d’ Elegance qui a laissé plusieurs milliers de personnes sur le tarmac en Turquie. Le Snav veut élargir le débat et fait quatre propositions à Dominique Perben, ministre des transports, pour améliorer le fonctionnement de la chaîne touristique. La première est le renforcement des moyens de contrôle des sanctions dans la délivrance des licences. « Pour l’instant, le gouvernement n’en prend pas le chemin, puisqu’il préconise un allègement des contrôles dans l’ordonnance de modification de la loi de 1992 », rappelle Rachid Temal, secrétaire général du Snav. Pourtant, dans les faits, les contrôles sur l’attribution des licences sont rarement pratiqués par les préfectures, faute d’expertise et de personnel dédié. Le Snav propose ensuite de créer un ordre professionnel. « C’est une piste de réflexion que nous ouvrons. Nous n’avons pas budgété les propositions » précise Rachid Temal. Cet ordre, composé de professionnels, ou intégrant aussi des représentants de l’Etat, pourrait réguler la profession. La troisième proposition du Snav est son vieux cheval de bataille : remettre en cause le régime de l’habilitation prévu par la réforme de la loi de 92. « L’ouverture de la profession à tous les habilités est contradictoire avec la volonté de mieux protéger le consommateur » explique le secrétaire général du Snav. Enfin, le Syndicat rejoint l’APS dans la préconisation d’une garantie financière relative aux vols secs, avec la création d’un fonds de garantie des compagnies aériennes.  Le 7 septembre prochain, le Snav prendra une décision vis-à-vis d’Elégance, qui a refusé de répondre à sa convocation. Par ailleurs, le syndicat salue l’action de l’agence Levent Voyages qui a  affrété des vols pour rapatrier ses clients, et mettra à sa disposition des prestations de conseil juridique.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique