Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le retour en grâce du Mexique

Dans leur quête de sensationnel, les médias ont fini par préférer le Mexique des Mayas à celui des malfrats – quitte à tabler sur la fin du monde ! Un nouveau cycle pour une destination surdouée qui sort de la platitude balnéaire.

Rescapé des campagnes de presse sur la grippe et le narcotrafic, des simplifications sur le Chiapas, du tohu-bohu de « l’apocalypse maya », le Mexique inaugure 2013 pleins phares, avec la libération très médiatisée de Florence Cassez. Après un cru 2011 en nette progression (186 780 touristes français, à + 9,7 %), 2012 a confirmé le retour en grâce. La barre des 200 000 arrivées en provenance de l’Hexagone a de nouveau été franchie l’an dernier, à 202 855, un record. Les voyagistes ont profité de cette embellie. Les TO du Ceto ont vendu au cours de leur exercice commercial (1er novembre 2011 – 31 octobre 2012) 48 425 forfaits, soit+ 4 %. Et ce qui se développe, c’est moins le balnéaire que les circuits, qui pèsent lourd dans les 25 % de clients en plus de Vacances Transat. « Le Mexique est revenu dans notre trio magique », se réjouit Patrice Caradec, président de Transat France. Et chez Allibert : « Cela fait dix ans que nous sommes sur le Mexique, et nous lançons quatre nouveaux circuits ! »

UN PAYS FAIT POUR LE SUR-MESURE

Le propre du pays, c’est qu’on y retourne. Pour les Mayas, après les plages, pour le Chiapas, après les Mayas, puis pour les cités coloniales, le désert, les baleines, les volcans, la fête des Morts, Pancho Villa… Le Nord, pas encore sûr ? Au Mexique, les choses vont vite ! « Pour moi, le plus beau circuit : un combiné Sonora-Basse-Californie, affirme Ylinh Lê, de NostaLatina, mais qui le propose ? » Avec sa démesure, le Mexique se prête à merveille aux voyages sur mesure ! Après avoir rajeuni ses clubs, le pays tape dans le charme et l’éco-lodge : « Des petits bijoux tenus par de riches États-Uniennes, qui ont retapé d’anciennes demeures » recommande un consultant.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique