Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le groupe Accor ressuscite l’Orient Express

Le groupe hôtelier va proposer des voyages de luxe en train en Italie à compter de 2023.

En 2023, l’Orient Express repart sur les rails. C’est ce que vient d’annoncer le groupe Accor qui, en 2017, avait pris 50% du capital de la société Orient Express, partagé avec la SNCF. Pour ce grand retour, Accor parie sur l’Italie et proposera, via l’Orient Express La Dolce Vita, un « voyage du nord au sud de l’Italie, à travers 14 régions, auquel s’ajoutent trois destinations internationales reliant Rome à Paris, Istanbul et Split »

Rome, destination centrale de ce voyage, puisque c’est dans la cité éternelle qu’Accor ouvrira, en 2024, le premier hôtel sous la marque Orient Express, appelé Minerva. Au moment de sa prise de participation au capital de la société, Accor avait indiqué sa volonté de créer une marque hôtelière de luxe inspirée de l’emblématique ligne ferroviaire. L’Orient Express La Dolce Vita accueillera ses premiers passagers à bord de 6 trains de luxe, qui parcourront plus de 16 000 km de lignes ferroviaires à travers la Botte.

Départ de Rome

Comme son nom l’indique, le train plongera ses passagers dans une ambiance qui rend hommage à la Dolce Vita, période culturelle faste des années 60 en Italie. Les trains abriteront notamment 12 cabines Deluxe, 18 suites, 1 suite Prestige et un restaurant. « La plupart » des itinéraires proposés partiront donc de Rome, de gare de Rome-Termini, dans laquelle un Lounge Orient Express sera installé pour l’accueil des passagers avant départ.

Le train prolongera ses passagers dans une ambiance « Dolce Vita » luxueuse. © Accor

« Les merveilles des Alpes, les campagnes bucoliques de Toscane ou encore les plages paradisiaques du sud de l’Italie » seront à l’honneur, tandis que trois itinéraires spéciaux feront traverser huit pays et relieront Rome à Paris, Istanbul et Split. Gastronomie et raffinement sont également promis à bord.

Ce projet de relance est né du projet de tourisme ferroviaire de luxe imaginé par Arsenale S.p.A, associé, pour l’Orient Express, à Accor. Pour finaliser l’opération, les deux opérateurs ont également dû noué un partenariat avec Trenitalia et la Fondazione FS Italiane.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique