Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Brésil dévoile ses atouts balnéaires ( Le 19 novembre 2010 )

Surtout vendu comme destination de circuits, le Brésil tente à nouveau d'intégrer l'offre de séjours à la plage, enrichis d'excursions culturelles.

Avec 205 000 arrivées de visiteurs français en 2009, mais seulement une vingtaine de milliers de forfaits touristiques vendus par les tour-opérateurs (en grande majorité des circuits), le Brésil, géant du continent sud-américain, reste sous-exploité par les voyagistes. En brochures, la production élitiste – des itinéraires construits sur les villes et les merveilles de la nature, l'Amazone ou les chutes d'Iguaçu – laisse souvent de côté les 8 000 kilomètres de plages du pays. Face à la concurrence balnéaire de la République dominicaine, du Mexique, voire de Cuba, les instances de promotion locales font pourtant valoir la variété de l'offre culturelle à proximité de ses zones de loisirs balnéaires, dans le Natal, dans l'État de Bahia où à Rio. Marsans, en 2005 puis en 2009, et Marmara en 2007, ont essayé et s'y sont cassé les dents. Héliades tente à son tour le coup, en affrétant un vol hebdomadaire pour toute la saison d'hiver sur Salvador da Bahia. En tout 5 000 sièges d'ici mai, dont les trois quarts vendus avec un forfait séjour dans un grand complexe touristique au nord de Salvador. Le voyagiste y occupera un tiers des chambres et installera une équipe d'animation francophone. Grâce aux promotions de lancement, à 799 E la semaine en prix d'appel, les trois premiers vols sont partis pleins. Une stratégie de volumes qui s'oppose à la production culturelle de la concurrence. Mais pas question pour autant de visiter les plages sans passer à côté des visites essentielles. « L'argument principal du Brésil en séjour balnéaire, c'est sa culture », martèle Jean Brajon, directeur général d'Héliades. Sous-entendu : vendez des excursions…

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique