Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Autriche à la rescousse d’Austrian Airlines, Hong-Kong sauve Cathay Pacific

L’Autriche a annoncé une aide de 450 millions d’euros pour la compagnie aérienne Austrian Airlines. A Hong-Kong, c’est Cathay qui va bénéficier d’aides publiques.

En Autriche, la coalition du chancelier conservateur Sebastian Kurz, qui gouverne avec les écologistes, a confirmé son accord à un plan de sauvetage de la compagnie autrichienne Austrian Airlines (AUA), filiale de Lufthansa, qui va recevoir 450 millions d’euros d’aides publiques. Ce plan sera composé de financements directs (150 millions) et de prêts garantis par l’Etat (300 millions) afin d’aider le transporteur à se relever de la crise du coronavirus.

Le gouvernement, qui affiche des objectifs climatiques ambitieux pour les prochaines années, a assorti cette annonce d’une série de mesures ayant pour but de rendre le « transport aérien durable et socialement équitable ». « Il ne sera plus possible de proposer des billets dont le prix est inférieur aux taxes et aux frais réels. En Autriche en moyenne, cela veut dire à 40 euros », a indiqué la ministre de l’Environnement Leonore Gewessler (Verts) en dévoilant l’introduction prochaine d’un prix de vente minimum pour les billets d’avion. « Il n’y aura plus à l’avenir de tickets à bas coût sur le dos du climat et des salariés. Dans l’UE, nous sommes pionniers contre le dumping des low cost », a assuré la ministre. Le gouvernement veut également instaurer une taxe de 30 euros pour tous les trajets effectués en avion sur une distance de moins de 350 kilomètres.

Hong-Kong sauve Cathay

A Hong-Kong, Cathay Pacific a dévoilé mardi un plan de recapitalisation de 4,4 milliards d’euros, porté essentiellement par le gouvernement hongkongais, et ce afin d’aider la compagnie asiatique à faire face à l’impact du coronavirus. Ce mardi, la compagnie a annoncé un vaste plan d’injections de liquidités, essentiellement porté par l’exécutif local, pour lui permettre de se maintenir à flot.

« Cathay Pacific a exploré les options disponibles et considère qu’une recapitalisation est nécessaire pour s’assurer qu’elle a suffisamment de liquidités pour affronter la crise actuelle », a annoncé la compagnie hongkongaise dans un communiqué à la Bourse de Hong Kong. Il est précisé dans le communiqué que la compagnie a annoncé de nouvelles baisses de salaire et un second plan de prise de congés sans solde pour les employés.

Avant la pandémie de coronavirus, Cathay était l’une des plus grandes compagnies aériennes asiatiques, la cinquième mondiale en termes de fret. L’épidémie a provoqué l’effondrement total du trafic international passager. Son activité fret a été maintenue tant bien mal. Mais contrairement à ses rivales étrangères, la compagnie aérienne ne peut se rabattre sur ses vols intérieurs, inexistants à Hong Kong.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique