Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La réforme des statuts du Snav en panne

Des dissensions au sein de la famille des distributeurs ont donné un brusque coup de frein à son avancée.

« La réforme des statuts n’est pas enterrée mais un sacré coup de frein a été donné », regrette Georges Colson, président du Snav. La faute aux tiraillements qui opposent depuis quelques temps les distributeurs, et notamment les gros réseaux qu’ils soient intégrés ou volontaires. « Il y a nécessité de reprendre les discussions avant le 15 février et de trouver un accord », assure t-il. « Le Snav doit arriver à se doter d’une structure d’organisation plus efficace que le conseil national actuel qui compte 54 membres », insiste Georges Colson. Dans ce projet, chacun devait faire des sacrifices concernant sa représentativité avec la création d’un conseil national réduit à 14 membres, avec trois élus pour chacune des trois familles retenues (distributeurs, producteurs, réceptifs) et trois représentants pour les régions (contre 16 auparavant).

Pour autant, Georges Colson n’entend pas mettre de côté tous les autres dossiers (révision de la loi de 1992, réforme de la convention collective, TVA…) pour mener à bien ce projet de réforme. Ainsi, si l’Assemblée générale a été fixée au 16 mars (en marge du Salon mondial du Tourisme), l’organisation d’une assemblée générale extraordinaire n’est pour l’instant plus d’actualité.