Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Israël et Palestine : un voyage passe-muraille

Histoire, religion, géopolitique : un voyage en Terre sainte est une expérience intense où, plus que jamais, les touristes jouent les traits d’union entre deux mondes.

Comme un miracle, le tourisme israélien semble résister aux révolutions arabes. La fréquentation dans l’État hébreu aurait même légèrement augmenté en 2011, pour atteindre les 3,5 millions de visiteurs étrangers. Sur le marché français, les statistiques font état d’une quasi-stabilité, à 284 000 touristes comptabilisés. « Notre nombre de clients n’a effectivement pas beaucoup bougé, confirme Isy Tordjman, PDG de Touriscope. Mais nous avons perdu près de 15 % de chiffre d’affaires, car une partie de la clientèle s’est reportée sur des vols secs au détriment des forfaits. » Une tendance dont a souffert principalement le marché des voyages culturels et religieux, qui draine près de la moitié des 23 500 clients du TO (l’autre moitié étant portée par le marché ethnique juif).

RETOUR DES GROUPES, NOUVEAUX VOYAGISTES

2012 s’annoncerait en revanche meilleure, « avec notamment un retour des groupes de pèlerins », poursuit Isy Tordjman. Voilà donc une excellente nouvelle pour les voyagistes qui font leur entrée sur le marché cette année, parmi lesquels Autrement Voyages ou Visit Europe. Mais c’en est une aussi pour la destination, car « ce qui fait vivre le secteur touristique israélien, ce sont les deux millions de visiteurs qui viennent en voyage de découverte », commente Evelyne Taieb, du réceptif Levant Incoming.

Malheureusement, c’est une manne dont les Palestiniens de Cisjordanie sont encore loin de profiter pleinement. Si quasiment tous les touristes passent par Bethléem, qui jouxte Jérusalem, seul un tiers d’entre eux dort au moins une nuit côté palestinien. Une statistique que Ramallah, la capitale de la Cisjordanie, située elle aussi à quelques kilomètres de Jérusalem, espère bien faire évoluer dans les années à venir. Et Janet Michael, sa maire, de lâcher : « Rappelez-vous que, nous aussi, nous sommes la Terre Sainte »…

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique