Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Nathan Blecharczyk (cofondateur d’Airbnb) : « La France est notre premier marché international »

Nous avons interviewé le cofondateur d’Airbnb, Nathan Blecharczyk, en marge du Sommet Destination France à Paris. L’occasion de le questionner, notamment, sur un vieux projet dans l’aérien…

L’Echo touristique : Envisagez-vous toujours de lancer un « produit » aérien, comme Brian Chesky (également cofondateur) l’avait promis en 2016, lors de votre événement Airbnb Open à Los Angeles ?

Nathan Blecharczyk : Pas dans un avenir proche. Pendant la pandémie, nous avons dû faire des compromis. Nous avons malheureusement dû licencier, c’était une période difficile. Nous avons pris la décision de nous focaliser sur notre activité principale. Nous restons concentrés sur les hébergements et les expériences.

Avant la crise, vous avez travaillé sur la construction d’habitations préfabriquées et un projet d’immeuble en Floride Allez-vous développer une activité immobilière ?

Nathan Blecharczyk : Ces produits sont vraiment destinés à être des études de cas, pour inspirer l’industrie. Ce n’est pas la façon dont nous voulons développer notre activité. Notre modèle économique est très différent. Nous sommes une plateforme de marché digitale, « asset light ».

Depuis deux ans, nous avons observé une forte croissance du tourisme rural.

Vous participez au Sommet Destination France, organisé en présence d’Emmanuel Macron ? Pourquoi était-ce important pour Airbnb d’être présent ?

Nathan Blecharczyk : La France est un marché important pour Airbnb. C’est le premier, en dehors des États-Unis. Paris était notre première ville au monde en 2019. Depuis deux ans, nous avons observé une forte croissance du tourisme rural en France. Nous nous sommes notamment appuyés sur un partenaire, l’Association des Maires Ruraux de France. Aujourd’hui, nous avons annoncé un don de 5,6 millions de dollars à la Fondation du patrimoine, pour la restauration d’édifices historiques qui peuvent être des maisons. Ces édifices historiques peuvent être des expériences étonnantes pour les voyageurs et connaissent un grand succès sur notre plateforme. Elles sont très anciennes et nécessitent beaucoup d’investissements.

Ces maisons historiques et de caractère restaurées seront-elles identifiées sur la plateforme Airbnb ?

Nathan Blecharczyk : Nous allons les identifier sur notre plateforme, de manière explicite, sans doute à partir de 2022. Les consommateurs pourront ainsi savoir qu’un logement est une maison historique, et comment il a été rénové. Nous mènerons aussi des opérations de marketing autour du projet, pour attirer l’attention des voyageurs sur ces adresses formidables. Nous allons également travailler avec les propriétaires de ces maisons pour évoquer ensemble les fonds disponibles et expliquer comment le tourisme peut s’inscrire dans une une voie durable. Nous pourrons les connecter avec des Superhosts, qui sont susceptibles de les aider à mieux comprendre notre plateforme.

Vous allez faire une grande annonce dans quelques jours. Pourriez-vous nous en faire le teasing ?
Nathan Blecharczyk : Nous avons travaillé très fort pour améliorer la plateforme au cours des six derniers mois, jusqu’à aujourd’hui. Nos mises à jour permettront de mieux répondre aux attentes des voyageurs et à leurs nouvelles habitudes. 

A lire aussi

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique