Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ils se sont lancés dans l’aventure…

Elle vient de remporter l’édition 2004 du Challenge du nouvel entrepreneur du tourisme décernée chaque année par l’APS. En janvier 2003, il a succédé à son père et a pris les rênes d’une entreprise de 69 salariés. Impressions.

Nathalie le Pourhiet, le choix de la passion

– Après vingt ans d’expérience en agence, cette amoureuse du travail bien fait a osé tenter l’aventure.

Elle n’a que 20 ans et vient d’obtenir son BTS Tourisme lorsque Nathalie le Pourhiet entre dans le métier, par amour. Une passion entretenue pendant vingt ans dans la même agence, à Bougival (78), avant qu’elle n’ose se lancer. C’est en 1999 que la jeune femme crée son entreprise, Excellent Voyages/Selectour au Vézinet (78). Ce fut un moment charnière dans ma vie. On redémarre de zéro. Entre l’argent et la passion, j’ai fait mon choix, commente la chef d’entreprise, qui a dû multiplier les démarches administratives, organiser son business plan pour obtenir ses agréments et se battre pour convaincre des banques timorées. J’ai été obligée de garantir mes biens. Tout cela n’est pas sans risque, avoue cette femme qui regrette surtout de ne plus avoir le temps de voir ses enfants grandir. L’adhésion à un réseau a aussi été une priorité, pour que les fournisseurs ne m’oublient pas.

Projets de jeunesse…

Nathalie le Pourhiet s’efforce de transmettre sa passion à ses clients. L’agence est ouverte six jours sur sept pour mieux les servir, la formation est une priorité absolue, l’engagement dans la profession une nécessité. Je fais partie de la commission Tourisme de Selectour. Il est important que le réseau fasse remonter les informations de la base pour envisager une nouvelle approche de notre métier. Grâce aux 1 500 E qu’elle a reçus cette année en gagnant le Challenge des jeunes entrepreneurs de l’APS, elle prévoit des nouveautés informatiques et envisage de créer un quatrième poste de conseiller voyages.

Loïc Planche, deuxième du nom, reprend le flambeau

d A 36 ans, il est devenu le chef d’une entreprise de 69 salariés, un bel héritage qu’il s’attache à mériter.

A36 ans, Loïc Planche est l’héritier d’un réseau regroupant seize points de vente, cinq plateaux d’affaires, un service groupes et un centre d’appels. Dans le cadre d’une transmission familiale, il a succédé depuis le 1er janvier 2003 à son père Hubert Planche, fondateur de l’entreprise Organisation Voyages Planche/ Selectour, à Lyon (69). Un défi auquel le jeune homme, diplômé de l’école supérieure de commerce Idrac, s’est préparé depuis trois ans, avec l’aide d’un coach. Car il n’est pas facile de gérer au quotidien une entreprise de 69 salariés, qui figure parmi les poids lourds du tourisme en Rhône-Alpes.

Il fallait mettre en place de nouvelles méthodes de travail, convient-il. Pour une meilleure vision d’ensemble et gagner en efficacité, Loïc a donc commencé par scinder la direction des trois activités d’OVP (tourisme, sociétés, groupes). Gestionnaire avant tout, il insiste sur l’importance de savoir lire son bilan et se considère comme un animateur, toujours là pour relancer la machine.

Bouger avec le monde

Entre dialogue et fermeté, le discours du jeune entrepreneur se veut motivant, novateur, même s’il a parfois du mal à se faire entendre auprès de salariés plus anciens dans l’entreprise. Le monde bouge, il faut évoluer avec lui, estime-t-il. Loïc Planche reconnaît que son père a su lui transmettre intelligemment le flambeau, et reste lucide : il doit encore faire ses preuves. Pour gagner la confiance de ses équipes, l’héritier devra remplir la tâche délicate que son père lui a confiée : le changement dans la continuité.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique