Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Georges Colson, Président du SNAV

NULL

Congrès

420 personnes vont participer aux 5e Rencontres des métiers du voyage et du tourisme à Marrakech. Les conditions financières sont particulièrement intéressantes cette année et le contenu du programme est très dense. Je crois aussi que la profession a besoin de se retrouver dans cette période difficile.

Chantiers

Le SNAV poursuivra en 2012 plusieurs chantiers déjà engagés : l’immatriculation des distributeurs de coffrets-cadeaux, le problème de la récupération de la TVA pour les entreprises clientes des agences de communication événementielle, la poursuite de l’accord avec la direction du travail sur le chômage partiel et l’étalement des charges sociales. Le SNAV va également préparer les élections présidentielles en adressant ses souhaits à l’ensemble des candidats.

2012

2012 sera la quatrième année consécutive de crise et probablement l’heure de vérité pour certaines entreprises. Le taux de chômage continue de grimper et le moral des Français de baisser. Comment s’en sortir ? Il faudra être très vigilant et le plus proche possible des adhérents.

Fédération

La médiation est prête mais pas la Fédération, que nous avons rebaptisé Union. Il n’y a pas assez de participants. Il manque notamment l’UMIH pour les hôteliers, le BAR et le SCARA pour le secteur aérien. Les statuts ont été définis mais pas déposés. Le budget de fonctionnement sera low cost ; son montant inférieur à celui de la médiation, qui est de 150 000 euros.

Budget

Le budget 2012 du SNAV sera encore déficitaire, entre 80 000 et 100 000 euros car nous avons eu beaucoup d’impayés de cotisations. Mais ce déficit ne remet pas en cause le syndicat, qui a des réserves. Le budget alloué aux régions reste stable tout comme le nombre d’adhérents, autour de 1 400, car les nouveaux entrants compensent les radiations.

Campagne de communication

C’est une année où le SNAV doit communiquer auprès du grand public sur le rôle rassurant de l’agent de voyages mais nous n’avons pas de budget et ce n’est pas le moment d’augmenter les cotisations. Nous réfléchissons à une autre forme de participation financière.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique