Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Eric Journiat (Vacancéole) : « Le pass sanitaire, c’est le sésame pour l’hiver »

Vacancéole, qui a vécu un bel été 2021, se projette déjà sur une saison hivernale qui sera encore marquée par les restrictions sanitaires. Entretien avec Eric Journiat, le président du groupe.

L’Echo touristique : L’été touchera bientôt à sa fin. Quel est premier bilan peut en dresser Vacancéole ?

Eric Journiat (Vacancéole) : L’été s’est plutôt bien passé… et cela fait du bien, après la saison hivernale que nous avons vécue. Nous avions prévu d’enregistrer un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros en 2021 (hors contexte sanitaire), dont 16 millions d’euros sur l’hiver. Bien sûr, cela n’a pas été possible, fermeture des remontées mécaniques et confinements obligent. Le redémarrage a été lent : en mai et juin, l’activité a été moyenne, bien inférieure à nos prévisions. Tout simplement parce que les Français n’ont pas eu de visibilité avant le début du mois de mai. Dès que le gouvernement a communiqué et donné des perspectives, les réservations pour l’été ont afflué.

Avez-vous maintenu vos prix, par rapport à l’été 2020 ?

Eric Journiat : Nous n’avons pas eu besoin de revoir nos prix à la baisse. Nous l’avons senti, dès les annonces de début mai : les Français avaient envie de partir en vacances, avec moins de restrictions budgétaires. Hormis la première semaine de juillet, marquée par le début des vacances scolaires le mardi soir, nous avons très bien vendu le reste de l’été. En mai et juin, nous avons atteint des chiffres d’affaires de montée en charge que nous n’avions jamais connus chez Vacancéole. Un effet de rattrapage par rapport à toutes les réservations non confirmées depuis le début d’année. Au final, nous sommes en progression de 16%, sur juillet/août, par rapport à l’été 2020, qui était déjà un très bon été pour nous. Et les réservations pour le mois de septembre sont également en forte hausse, alors que nous n’avons pas pu opérer en septembre 2020. C’est encourageant.

L’Echo touristique : L’entrée en vigueur du pass sanitaire n’a donc pas impacté votre activité ?

Eric Journiat : Le pass sanitaire ne nous a absolument pas ralenti, au contraire. C’est un élément rassurant pour nos clients. D’ailleurs, la grande majorité de nos résidences de tourisme n’avaient pas l’obligation d’exiger le pass sanitaire, mais nous avons décidé de le faire. Nous n’avons constaté aucune hostilité de nos clients aoûtiens qui, au contraire, y voyaient un gage de sécurité supplémentaire. Après toutes ces périodes de confinement, les exigences de nos clients sont montées d’un cran, et le volet sanitaire en fait partie. Ils n’avaient surtout pas envie de rater leurs vacances, et la mise en place du pass sanitaire a levé certains doutes. Et puis, par rapport à l’été 2020, la clientèle a mieux intégré les restrictions liées à la pandémie, elles font désormais partie des usages. J’ai même tendance à croire que le pass sanitaire, c’est le sésame pour l’hiver.

Il conditionnera la réussite de la saison hivernale ?

Eric Journiat : Les professionnels du tourisme comme la clientèle ont bien compris que le pass sanitaire, combiné à la hausse des vaccinations, permettraient de ne pas revivre ce que nous avons vécu l’hiver dernier, à savoir la fermeture des remontées mécaniques. Nous avons enregistré des réservations pour l’hiver dès le mois de juin. Depuis, le rythme s’accélère, et nos différents indicateurs nous montrent qu’on devrait vivre une belle saison hivernale, avec des taux de réservations supérieurs à ce que nous connaissions, à la même période, en 2019 et en 2020. Le pass sanitaire dégage l’horizon des adeptes du ski, frustrés de ne pas pu avoir pratiquer leur sport l’hiver dernier. Et nous comptons bien en profiter.

Malgré le contexte, vous avez étoffé votre offre pour cet hiver ?

Eric Journiat : Depuis quelques années, Vacancéole suit une logique de développement par la croissance de l’offre. Et nous maintenons cette stratégie. Cet hiver, nous récupérons la gestion de 400 appartements aux 2 Alpes. Nous prenons la suite de la Compagnie des Alpes, qui est sortante en tant que gestionnaire. Nous référençons également une toute nouvelle résidence d’environ 80 appartements à l’Alpe d’Huez. Enfin, nous récupérons également 90 appartements à Vaujany, dans le massif de l’Oisan. Habituellement, l’hiver représente environ 30% de notre activité annuelle. En 2021/2022, nous pourrions atteindre 37-38%, si tout continue de bien se passer. Nous pourrons peut-être également nous appuyer sur le retour de certaines clientèles étrangères, contrairement à cet été.

A lire aussi :

1 commentaire
  1. DANIEL NORTIER dit

    Bravo Eric… Excellent, j’apprécie ta position quant au pass sanitaire Toujours aussi combatif. Amicalement

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique