Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Etude : 77% des Français approuvent le pass sanitaire dans les transports

Son entrée en vigueur était redoutée par de nombreux professionnels, inquiets des conséquences sur leur activité et de nouvelles contraintes logistiques. Mais du côté des clients, le pass sanitaire est bien accueilli, d’après le sondage mené par Elabe pour BFM TV.

D’après cette étude, le pass sanitaire est approuvé à 64% pour l’accès aux bars et par 77% des Français dans les transports longue distance (+1 par rapport à mi-juillet au lendemain de l’allocution d’Emmanuel Macron). 72% des sondés l’approuvent aussi pour l’accès aux lieux de loisirs et de culture (+6).

« Si elle reste nettement majoritaire, l’approbation est légèrement plus faible pour l’accès aux hôpitaux (65%, -5), à certains grands centres commerciaux (65%) et aux cafés, bars, restaurants (64%, +6). Ce sont les personnes les plus âgées qui y sont les plus favorables (81% à 90% pour les plus de 65 ans). A l’inverse, les moins de 35 ans sont plus réticents, voire rejettent en majorité le pass pour l’accès aux bars/restaurants et à certains grands centres commerciaux », détaille Elabe.

L’épidémie loin d’être terminée pour 66% des sondés

Exigé depuis juillet dans les lieux de fort brassage du public (théâtres, salons et foires, parcs d’attractions, musées ou bateaux de croisières…), le pass sanitaire a été étendu le 9 août, en pleine saison estivale, à de nouveaux nombreux lieux et activités de la vie quotidienne : restaurants, mais aussi transports longue distance, devenant ainsi quasi incontournable dans l’ensemble des activités touristiques.

Si le pass sanitaire est donc globalement bien accepté, près d’une personne interrogée sur trois (31%) indique avoir renoncé à une sortie parce qu’il fallait présenter son pass sanitaire pour un spectacle ou un parc d’attractions par exemple. Une situation encore plus fréquente auprès des moins de 25 ans (53%) et des 25-49 ans (39%), ainsi que chez les catégories populaires (43%), analyse Elabe.

Pour les sondés, la fin de l’épidémie semble encore bien loin : « pour 66%, l’épidémie est loin d’être terminée et elle reprendra de nouveau fortement alors que 33% estiment que le plus gros de l’épidémie est derrière nous », rapporte également l’étude.

Retrouvez l’ensemble de l’étude Elabe/BFM TV ici.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique