Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Martinique : le confinement prolongé pour trois semaines

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, le confinement et le couvre-feu en vigueur depuis le 30 juillet en Martinique sont maintenus jusqu’au 19 septembre inclus.

En vigueur depuis le 30 juillet, le confinement et le couvre-feu viennent d’être prolongés de trois semaines en Martinique, soit jusqu’au 19 septembre inclus. « La situation sanitaire actuelle ne permet pas la levée des mesures en cours », a expliqué le préfet Stanislas Cazelles. Pour décider cette prolongation, il s’est appuyé sur le nombre de nouveaux cas de Covid-19 recensés entre les 16 et 22 août – soit 3211 nouveaux cas – et sur la situation à l’hôpital qui reste préoccupante.

La liste d’attente pour une place en réanimation reste encore très longue malgré une capacité passée de 20 à une centaine de lits. Le taux d’incidence a reculé sur sept jours à 875 cas pour 100000 habitants, contre 1200 pour 100000 habitants auparavant.

Cette décision du préfet intervient au moment où le recteur de l’académie, a lancé des consultations sur l’opportunité de maintenir la rentrée des classes au 2 septembre.

Passer le cap

Pour les professionnels du tourisme les perspectives d’une reprise rapide d’activité sur la destination s’éloignent un peu plus. Le 10 août dernier, les touristes avaient été priés de quitter le territoire suite au renforcement du confinement, stoppant net l’activité. « La Martinique connaît une période difficile pour ses habitants et ses visiteurs, commentait alors Bénédicte di Géronimo, la présidente du Comité Martiniquais du Tourisme. Ce confinement arrive en pleine saison touristique, une mauvaise nouvelle également pour les professionnels du secteur. Néanmoins, nous sommes à leurs côtés pour passer ce cap ensemble. Cette période doit être propice à rétablir de meilleures conditions sanitaires, afin que nos touristes puissent revenir vivre une expérience complète. Notre Martinique reste belle et nous nous préparons à accueillir nos visiteurs dès que possible. »

Les conséquences économiques risquent en tout cas d’être lourdes et l’inquiétude grandit pour la saison d’hiver, essentielle sur les Antilles. Lundi dernier, la compagnie Air Caraïbes envisageait ainsi de demander un soutien financier de l’Etat face à l’effondrement de son activité provoquée par la violente vague épidémique aux Antilles, a affirmé lundi son PDG Marc Rochet.

Dans les îles voisines de Guadeloupe, un confinement est également appliqué sur l’ensemble du territoire depuis le 13 août.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique