Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Djerba, à fond la forme !

7 Laurence Meunier, responsable de l’agence Voyages Gilbert à Saint-Etienne, a découvert la thalassothérapie lors d’un voyage à Djerba avec Thalasso n°1.

Il paraît qu’essayer la thalasso, c’est l’adopter ! Pour convaincre 80 vendeurs parfois sceptiques, Thalasso n°1 organisait en octobre à Djerba son troisième formatour Diffuseurs de bien-être. J’avais déjà expérimenté la balnéothérapie, et j’en propose d’ailleurs régulièrement à mes clients, notamment lorsqu’ils cherchent une idée de cadeau. En revanche, je n’avais jamais testé la thalasso, et j’étais impatiente de mettre à profit cette invitation.

Deux matinées de ce voyage de trois jours étaient consacrées à la découverte du produit. Le premier jour, les enseignants de Cap Vers, l’institut de formation basé à Nantes, nous ont aidés à différencier les formes de soins destinés au bien-être. Ils nous ont donné de précieux conseils sur la manière de proposer et de vendre la thalasso à un client, un produit parfois technique. Le deuxième matin, nous avons appris à répondre aux nombreuses idées reçues sur le sujet. Comme nous avions pu tester en situation une thalasso la veille, la formation est devenue beaucoup plus vivante.

Dorlotée et relaxée

Ces séances n’ont occupé qu’une partie de notre temps. Nous avons pu aussi, comme des clients lambda, profiter des installations de plusieurs hôtels. Celles du nouvel hôtel Radisson sont magnifiques, à l’image de l’établissement où nous avons été dorlotés !

Allongée sur une table de soin, j’ai tout d’abord essayé la douche à infusion durant 30 minutes. Immédiatement après, j’ai eu droit à un massage de la tête aux pieds, parfait pour faire le vide ! Puis j’ai testé le magnifique hammam. La piscine d’eau de mer, à la fois intérieure et extérieure, est également superbe. J’ai toutefois trouvé l’ensemble un peu froid. Finalement, je me suis sentie plus à l’aise dans le complexe voisin du Mövenpick, pourtant moins luxueux. Cette fois-ci, j’ai testé un bain multijet. Un vrai bonheur ! J’en suis ressortie si relaxée que j’ai dû m’allonger en salle de repos. J’ai aussi pu profiter d’un autre massage, beaucoup plus tonique que celui de la veille.

Les charmes du dromadaire et de la maison troglodyte

La dernière journée du voyage était consacrée à la découverte du désert et du pays berbère. Notre colonne de 4×4 a quitté Djerba par l’ancienne voie romaine qui relie l’île au continent. Les plantations d’oliviers ont progressivement fait place à un paysage plus aride et superbe, au fur et à mesure que nous prenions de l’altitude, en grimpant à flanc de montagne. Nous avons fait une première halte dans un grenier à blé qu’utilisaient jadis les nomades pour protéger leurs récoltes. A Toujene, les maisons couleur montagne se fondaient dans le paysage. Nous y avons rencontré des femmes et des enfants qui allaient chercher l’eau à pied, qui n’arrive pas jusqu’au village. Une ambiance bien différente de celle de Djerba où l’eau coulait à flots !

Nous avons poursuivi notre route jusqu’à Matmata, et c’est à dos de dromadaire que nous avons rejoint une maison troglodyte aménagée en restaurant. Il y faisait frais et le déjeuner fut succulent. Le soir, le retour à Djerba s’est fait par le bac, l’autre moyen pour rejoindre l’île. Je crois que tout le monde en a été convaincu : la thalasso a tout pour séduire et pas seulement les seniors. D’autant que Djerba propose des centres d’un excellent rapport qualité/prix.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique