Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Booking fait l’apologie du test and learn

Oubliez les business plans rigides sur cinq ans. Pour Peter Verhoeven, directeur général EMEA de Booking, il  faut tester en permanence, pour se donner la chance d'innover.

C’est en parlant d'abord de ses équipes, et de l’intelligence collective, que Peter Verhoeven, DG EMEA de Booking, s’est adressé aux professionnels réunis mercredi à la conférence Phocuswright. "Les personnes qui travaillent au sein d’une même entreprise doivent sentir la liberté de créer", a-t-il martelé. Un postulat de base pour stimuler, sans relâche, la culture de l’innovation. "Quand nous pouvons tester, nous testons. Et parfois, nous nous trompons, en général rapidement", a poursuivi ce transfuge d’AccorHotels, enjoignant tout entrepreneur à épouser le mode "test and learn".

Les "Expériences" à l’épreuve du public

C’est fondamentalement dans cet esprit que l’application Booking Now a été lancée, puis rapidement abandonnée, pour devenir une simple fonctionnalité. C’est également dans une telle logique que la filiale de Priceline a développé, fin 2016, ses "Expériences" dans quelques villes : des activités et autres loisirs pour dépasser le stade du simple hébergement, avec une couche d’intelligence artificielle afin de personnaliser les suggestions.

"Nous devons rester humbles. Ce n’est pas parce que nous pensons que Booking Expériences peut fonctionner que le consommateur en pense autant". L’idée peut plaire, notamment au Millennials, mais la concurrence est vive, surtout depuis le lancement de Trips par Airbnb.

Respectueux de la loi

Leader dans la réservation hôtelière, Booking a aussi renoncé au site dédié Villas, tout en développant la location saisonnière sur une seule et même plate-forme. Un marché contrarié par de nouvelles législations, un peu partout en Europe. Interrogé sur le récent décret français, avec un numéro d'enregistrement pour les meublés (tenus d’être loués 120 jours par an au maximum pour les résidences principales), Peter Verhoeven est resté politiquement correct. Booking risque pourtant de perdre du business avec le durcissement des règles s’appliquant au CtoC de l'hébergement : la filiale de Priceline compte, en date du 17 mai, 658 594 locations de vacances dans le monde.